Menaces d'Al-Qaïda: Joëlle Milquet confirme une vigilance accrue

Mais aucune ambassade de Belgique à l'étranger n'a été fermée, contrairement à la décision prise par d'autres pays, a souligné le Service public fédéral (SPF) Affaires étrangères.

Selon Joëlle Milquet, différentes mesures préventives classiques de vigilance accrue ont été prises en Belgique - comme d'autres pays européens - en raison du contexte international relatif à d'éventuelles menaces récentes au sujet des intérêts occidentaux.

Il s'agit notamment d'augmenter les dispositifs de contrôle et de présence policière dans certains lieux stratégiques sur la base d'un niveau de menace 3 décidé, pour ces lieux, par l'Ocam (Organe de coordination et d'analyse de la menace), comme ce fut le cas à d'autres occasions, selon d'autres modalités, ces derniers mois, a précisé l'entourage de la ministre..

A part pour ces lieux, le niveau 2 - sur une échelle de quatre - reste de mise dans tout le pays, a-t-on ajouté de même source.

Les mesures prises et décidées notamment avec la police fédérale ont été communiquées aux différents services concernés depuis samedi par le Centre de crise du SPF Intérieur, qui assure la coordination en la matière.

Ces mesures sont liées à des informations qui ne visent pas spécifiquement ou exclusivement la Belgique mais relèvent d'un contexte européen et international global, assure-t-on à l'Intérieur.

Les Etats-Unis ont fermé 19 de leurs ambassades et consulats au Moyen-Orient et en Afrique jusqu'au 10 août sur la foi de menaces jugées crédibles. La France, la Grande-Bretagne et l'Allemagne ont quant à elles momentanément fermé leurs ambassades à Sanaa, capitale du Yémen. La Norvège a fermé deux de ses ambassades au public. La Belgique ne dispose pas d'ambassade à Sanaa.

 

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK