Melchior Wathelet: "Pas d'obligation d'utiliser des pneus hiver"

"Il n'y aura pas d'obligation d'utiliser des pneus hiver. Mais comme je suis un convaincu, je continuerai à soutenir les initiatives qui incitent les automobilistes à se poser la question" de ce choix de pneu, a indiqué M. Wathelet (cdH), à l'occasion de la présentation par l'assureur Ethias de mesures incitatives pour que ses clients passent aux pneus hiver.

Il n'existe pas de corrélation scientifiquement prouvée entre l'utilisation de pneus hiver en conditions hivernales et une diminution du nombre d'accidents graves, selon une étude commandée par le secrétaire d'État au début de son mandat. L'utilisation de tels pneus est dès lors davantage une question de meilleure mobilité. Les Belges sont de plus en plus conscients de l'importance d'utiliser des pneus hiver, et cette utilisation est plus importante chaque année, en particulier dans les provinces de Liège et de Luxembourg.

Leur impact est limité sur la sécurité routière, dit l'IBSR

L'Institut Belge pour la Sécurité Routière (IBSR) a publié lundi cette étude sur laquelle s'est basé Melchior Wathelet (cdH). L'étude démontre l'utilité de tels pneus par temps de neige mais estime que leur impact est limité sur le nombre d'accidents avec dommages corporels : la plupart de ces accidents ont lieu sur des routes sèches.

En 2012, indique l'IBSR, seuls 2% des accidents corporels se sont déroulés sur des routes enneigées, malgré la rigueur de l'hiver. Et les accidents sur chaussée enneigée ne peuvent être mis uniquement en relation avec le type de pneus : une vitesse mal adaptée, par exemple, peut être en cause. Par ailleurs, sur le verglas, aucun pneu n'est efficace. Et les pneus hiver, selon l'IBSR, ne résolvent pas le problème des camions bloqués ou en ciseaux : près de 90% des tracteurs de camions en sont déjà actuellement équipés.

L'étude montre par contre que les pneus hiver sont utiles pour une meilleure mobilité en conditions hivernales et qu'ils sont mieux adaptés que les pneus standard sur la neige puisqu'ils adhèrent davantage et atteignent des performances supérieures. Plus de la moitié des conducteurs les ont déjà adoptés en provinces de Liège et du Luxembourg.

Une prochaine campagne de sensibilisation de l'IBSR sera donc menée pour encourager les automobilistes à alterner pneus hiver et pneus été suivant la saison.

Pour Federauto, "une obligation aurait mieux valu"

"C'est une bonne chose que le secrétaire d'Etat à la Mobilité, Melchior Wathelet (cdH), sensibilise les automobilistes aux pneus hiver. Mais une obligation aurait mieux valu", a réagi lundi Frédérique Daublain, de Federauto, la Confédération belge du commerce et de la réparation automobile. Le VAB et Touring insistent quant à eux sur l'importance du volet sensibilisation.

Les organisations de mobilité défendent le choix de Melchior Wathelet. "Le secrétaire d'Etat suit ainsi nos constatations antérieures à la lettre", commente Maarten Matienko, porte-parole du VAB, l'organisation flamande de la mobilité. "La sensibilisation a son importance. Les automobilistes se méprennent parfois sur l'utilité des pneus hiver. Informer correctement les usagers de la route est donc essentiel", poursuit-il. Le VAB insiste donc auprès du secrétaire d'Etat à la Mobilité et de l'Institut Belge pour la Sécurité Routière (IBSR) pour que soit éditée une fiche d'information sur les pneus hiver, ses capacités et ses limites. Cette fiche devrait permettre aux utilisateurs d'éviter de prendre des risques inutiles.

Du côté de Touring, on approuve le choix de Melchior Wathelet. "Nous ne sommes pas pour une obligation" d'utiliser des pneus hiver, réagit Danny Smagghe, porte-parole de Touring. "Une étude de Touring indique que 36% des automobilistes ont déjà équipé leur véhicule de pneus hiver. L'utilité de ces derniers a déjà été démontrée. Les pneus hiver ont une influence importante sur les accidents avec dommages matériels. Les accidents moins graves peuvent également obstruer la bande de circulation et créer des files. Ils ont donc aussi un impact sur la mobilité", explique Danny Smagghe.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK