Médecine : les maîtres de stage autorisés à former plus de spécialistes

La ministre Maggie De Block lors d'une rencontre avec les doyens des facultés de médecine
La ministre Maggie De Block lors d'une rencontre avec les doyens des facultés de médecine - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

L'assouplissement des modalités d'agrément pour les maîtres de stage, qui pourront former davantage de médecins spécialistes, constitue une "solution partielle importante" face à la pénurie de places pour les stagiaires, indique jeudi l'Association belge des syndicats médicaux (Absym). L'association se réjouit de ces mesures pour la double cohorte de médecins mais déplore l'absence de budget supplémentaire pour le financement des places de stage supplémentaires.

L'arrêté royal de la ministre de la Santé Maggie De Block (Open Vld) modifiant les modalités de l'agrément des médecins spécialistes et des médecins généralistes a été publié mercredi au Moniteur belge. Il permet aux maîtres de stage agréés de dépasser le nombre maximum de candidats à former en envoyant une lettre recommandée et motivée à la ministre d'ici le 30 avril.

"Il leur est demandé de motiver la manière dont ils peuvent continuer à garantir la qualité de leur formation en faisant référence, par exemple, à leur activité, et aux effectifs du service qui ont, le cas échéant, augmenté", précise l'Absym.

Cette mesure fait partie des solutions pour absorber la double cohorte des médecins qui terminent leurs études en 2018 et qui commencent leur formation complémentaire.

Selon le Comité Inter-Universitaire des Etudiants en Médecine (CIUM), la décision de la ministre transforme une crise en une "opportunité d'améliorer la qualité des processus et le déroulement des stages de spécialisation" alors qu'il manquait environ 1.500 places en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK