Maxime Prévot: "Le décumul intégral coûterait 7 à 8 millions de plus"

"Pour les Verts, il n'y a pas eu assez d'avancées en matière de gouvernance, c'est  totalement infondé", estime Maxime Prévot (cdH) qui était l'invité de Jeudi en Prime. Le vice-président du gouvernement wallon estime que le cdH voulait d'ailleurs avancer sur plusieurs mesures, mais les écologistes ne le souhaitaient pas, comme par exemple le fait de réduire le nombre de députés bruxellois ou encore revoir l'effet dévolutif de la case de tête.

Quant au décumul intégral, on peut en parler ajoute Maxime Prévot, mais ce que veulent les citoyens, c'est une diminution des dépenses publiques. "Nous avons fait nos calculs : le décumul intégral va coûter 7 à 8 millions d'euros de plus."

Gouvernance et gouverner

Sur la gouvernance, il y aurait à en croire Maxime Prévot pas mal de point de convergence avec le MR. "Nous souhaitons être plus radicaux sur la transparence, revoir à la baisse les rémunérations ainsi que le nombre de députés. Mais la gouvernance c'est bien, mais gouverner c'est aussi très important !"

Il insiste donc sur la nécessité de travailler aussi sur les dossiers d'emploi, d'économie, sur le social et environnemental. "C'est ce que le cdH et le MR vont faire dès demain avec une porte qui reste ouverte pour Ecolo ou DéFI."

Quelles majorités ?

Maxime Prévot se dit convaincu qu'une majorité cdH-MR est possible en Wallonie rapidement et ajoute qu'il est temps d'offrir autre chose, une alternative aux citoyens.

"En Wallonie, il y avait 30 ans qu'un texte n'avait pas été voté sans le PS; hier (mercredi), nous l'avons fait."

Pour Bruxelles, l'association MR-cdH est insuffisante. Maxime Prévot n'exclut pas un statu quo dans la capitale, mais, le choix du cdH, c'est avant toute chose d'essayer d'apporter une majorité alternative sans le PS. "On verra si DéFI et Ecolo sont prêts à travailler, ou s'ils préfèrent rester sur l'aire de repos avec le PS."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir