Maxime Prévot critique la démarche "idéologico-dogmatique" d'Ecolo

S’appuyant sur un rapport de la Cour des comptes, l’opposition MR au parlement wallon soupçonne le ministre cdH du Budget André Antoine de vouloir dissimuler le chiffre réel de la dette régionale. Mais pour ce dernier, la différence viendrait d’une confusion dans l’interprétation donnée par la Cour des comptes, qui assimile la politique de subvention à la dette. Interrogé par Bertrand Henne, le chef de groupe cdH au parlement wallon Maxime Prévot veut "rassurer les citoyens : les charges de dette représentent moins de 3% de la totalité des recettes du budget. L’essentiel ce n’est pas la bataille des chiffres, ce sont les faits. Et dans les faits, on a un endettement qui a été largement maîtrisé, et qui s’est même atténué ces dernières années".

Quoi qu’il en soit, la problématique de la dette est importante pour la Région wallonne, alors qu’elle va recevoir des nouvelles compétences, reconnaît Maxime Prévot : "On est dans une période où il faut pouvoir gérer de manière rigoureuse, et aussi de manière créative puisque la raréfaction des moyens publics impose aux élus d’être particulièrement innovant dans les processus qu’ils mettent en œuvre. Et de pouvoir aussi le faire en tendant la main au secteur privé. Les années qui viennent vont être des années de rigueur budgétaire, et c’est normal".

"Usine à gaz"

Le gouvernement wallon se penche ce jeudi sur le plan de Jean-Marc Nollet de tarification progressive de l’électricité. Pour le cdH "l’essentiel c’est surtout d’éviter une usine à gaz, c'est-à-dire que, dans la mise en œuvre de ce dispositif, on n’ait pas des coûts d’exploitation et de fonctionnement qui vont être à ce point conséquents qu’ils se répercutent à la hausse sur la facture. On aurait une situation où le chien se mange la queue et ce ne serait pas honnête vis-à-vis des citoyens wallons".

Maxime Prévot critique la méthode du ministre Ecolo de l’Energie : "Quand Jean-Marc Nollet a sorti ce lapin de son chapeau en annonçant qu’on allait raser gratis et donner 500 kWh à toutes les familles, cela s’est fait dans une opération de communication. Et puis il a fallu derrière que le gouvernement courre pour pouvoir réconcilier son action avec les propos du ministre".

Dogmatisme

Le cdH souhaite-t-il la reconduction de la coalition actuelle ? "L’Olivier wallon a eu du bon, une série de projets ont été mis sur pied. Je ne cache pas que, parfois, la démarche un peu idéologico-dogmatique d’Ecolo n’est pas toujours nécessairement une facilité. On voit bien qu’ils n’ont pas toujours les pieds dans le cambouis (sic) et les mains dans la glaise. Et la réalité et le bon sens s’opposent à des questions de principe ou de dogmatisme" selon Maxime Prévot. Et le député wallon cdH critique aussi le partenaire socialiste : "Quand j’entends Jean-Claude Marcourt venir avec son projet de décret d’expropriation, pour moi on revient à l’ère soviétique. C’est inacceptable et ce n’est certainement pas le signal dont le tissu entrepreneurial a besoin".

A.L. avec B. Henne

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK