Mauvaises prévisions du fédéral: le budget Sécu dérape, il faudra trouver deux milliards

Les ministres du Budget, Sophie Wilmes (MR), et des Finances, Johan Van Overtveldt (N-VA)
Les ministres du Budget, Sophie Wilmes (MR), et des Finances, Johan Van Overtveldt (N-VA) - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Le déficit de la Sécurité sociale sera trois fois plus important que prévu, le gouvernement a surestimé les recettes, rapportent vendredi L'Echo, De Tijd et La Libre Belgique.

Le déficit de la Sécurité sociale pour 2017 était encore estimé à 261 millions d'euros fin 2016. Or un nouveau rapport adressé aux membres du comité de gestion de la sécurité sociale révèle que ce déficit serait plutôt de 794 millions d'euros. Soit une différence de plus de 530 millions d'euros.

Recettes fiscales surévaluées: 321 millions de moins dans les caisses de la sécu

Les recettes fiscales sont décevantes par rapport aux prévisions du gouvernement fédéral. Le précompte mobilier rapportera 281 millions d'euros de moins, tandis que les revenus de la TVA seront inférieurs d'environ 40 millions d'euros. la Sécurité sociale recevra donc cette année 321 millions de moins dans ses caisses, rapporte L'Echo.

En outre, les dépenses de la Sécurité sociale sont elles aussi à revoir à la hausse, en raison de l'inflation plus élevée, entraînant l'augmentation des salaires des fonctionnaires et des allocations plus tôt que prévu.

Le gouvernement fédéral va entrer, courant mars, en conclave budgétaire, et en tenant compte de ce dérapage, la coalition doit s'apprêter à se mettre en quête de 2,151 milliards d'euros, souligne encore La Libre Belgique.

Mais pour le ministre des Finances Johan Van Overtveldt, il est encore trop tôt pour tirer des conclusions. "La baisse constatée sur la TVA et le précompte mobilier ne dit rien des rentrées fiscales globales. Et le rapport ne tient pas compte non plus d'éléments importants en termes d'amélioration des prévisions de croissance", indiquait-on au cabinet du ministre N-VA.

La ministre du Budget Sophie Wilmès (MR) a également réagi, sur Twitter, pour inviter à la prudence par rapport aux chiffres annoncés et rappelé qu'un rapport en bonne et due forme du comité de monitoring était encore attendu.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK