Masques potentiellement toxiques : 2 millions ont été distribués au personnel des administrations fédérales

Masques potentiellement toxiques: 2 millions ont été distribués au personnel des administration fédérales
Masques potentiellement toxiques: 2 millions ont été distribués au personnel des administration fédérales - © DIRK WAEM - BELGA

Les masques Avrox qui présentent des risques pour la santé ont aussi été distribués au personnel de plusieurs administrations fédérales.

Ces masques avaient été commandés par la Défense au début de la crise sanitaire. Sciensano recommande désormais de ne plus les porter parce qu’ils contiennent des substances potentiellement toxiques pour la santé. Il s’agit d’un principe de précaution sanitaire.

Selon les chiffres communiqués par le cabinet de la ministre de la Défense, 8,5 millions de ces masques ont été distribués. La plupart de ces masques (6,5 millions) ont été offerts aux citoyens dans les pharmacies.

Mais 2 millions de masques Avrox ont aussi été donnés dans plusieurs administrations fédérales, indique le cabinet de la Défense. Les masques sont arrivés en deux lots livrés par la Défense. Le premier lot comptait 817.705 masques. Le deuxième en comptait 1.132.175.

Selon la Défense, ces masques étaient destinés à tous les SPF. La plupart des administrations contactées ce matin nous confirment avoir reçu et distribué ces masques à leur personnel.

Il s’agit par exemple d’administrations dépendant du SPF Finances, du SPF Economie, du SPF Santé publique, du SPF Intérieur ou encore de la Défense. Les masques toxiques ont été mis à la disposition du personnel, souvent par envoi postal.

Mais certaines administrations fédérales semblent toutefois avoir fait le choix de ne pas les distribuer. C’est le cas du SPF Pensions. Le service public fédéral avait déjà commandé des masques à une œuvre caritative pour son personnel et n’a donc pas jugé utile de distribuer les masques commandés par la Défense.

Un message d’avertissement a déjà été envoyé au personnel du SPF Finances via l’intranet pour demander de ne plus porter ces masques. D’après nos informations, plusieurs administrations n’avaient pas encore prévenu leur personnel ce jeudi matin.

 

Aussi à ce sujet:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK