Marie-Martine Schyns à l'Enseignement et Alda Greoli à la Culture pour succéder à Joëlle Milquet

L'annonce des successeurs à Joëlle Milquet s'est déroulée dans une ambiance détendue.
2 images
L'annonce des successeurs à Joëlle Milquet s'est déroulée dans une ambiance détendue. - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Le président du cdH Benoît Lutgen a révélé sa décision quant à la succession de Joëlle Milquet, démissionnaire du poste de ministre de l'Enseignement obligatoire, de la Culture et de la Petite Enfance.

Éparpillement des compétences de l'ex-ministre

Marie-Martine Schyns redevient ministre de l'Enseignement, un poste qu'elle avait occupé durant un an lors de la fin de la législature précédente. "Je veux souligner l'énorme travail qui a été réalisé par Joëlle dans ses compétences. L'enjeu de la législature, c'est le pacte d'excellence. Je compte bien travailler avec les parlementaires. Pour moi, le Parlement est un lieu de débat. Je suis très heureuse de travailler de concert avec Alda Gréoli. Les enjeux de l'enseignement et de la culture sont forts, nous les maintiendrons avec nos deux cabinets." a déclaré la nouvelle ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles lors de la conférence de presse du cdH.

La surprise vient du côté de la Culture et de la Petite Enfance, où c'est Alda Greoli qui a été choisie. Elle devient également vice-présidente. Ancienne secrétaire nationale de la Mutualité chrétienne, elle est actuellement cheffe de cabinet du ministre wallon Maxime Prévot.

"L'objectif principal est de veiller à ce que la culture soit accessible à tous les citoyens francophones de notre pays. La Culture, c'est d'abord de la créativité, des artistes, qui sont au cœur de ce que Joëlle a commencé et que je compte poursuivre. On mettra aussi de l'efficacité et de l'efficience, pour que les moyens soient là où c'est essentiel." a-t-elle souligné lors de la conférence de presse.

Joëlle Milquet souhaite, dans un communiqué, "du fond du cœur bonne chance à Marie-Martine Schyns et Alda Greoli dans l'exercice de l'ensemble de mes compétences. Je veillerai à une passation harmonieuse et serai disponible pour les aider à maintenir l'ampleur et l'ambition des nombreuses réformes en cours, tant dans le cadre de la réussite du Pacte pour un enseignement d'excellence que de la réussite de l'opération de réforme profonde de la politique culturelle."

Pas de ministre supplémentaire dans la FWB

Rachid Madrane (PS), ministre francophone de l'Aide à la jeunesse, des Maisons de justice et de la Promotion de Bruxelles reprendra les Sports à René Collin, qui ne gardera alors que ses compétences régionales. Benoît Lutgen, lors de sa conférence de presse, a déclaré que le ministre Colin obtiendra une nouvelle compétence, celle des Aéroports.

Benoît Lutgen a tenu à insister sur le fait qu'il n'y aurait pas de ministre supplémentaire dans le gouvernement de la Fédération Wallonie Bruxelles, vu que René Collin en part. Mais il y a bien un ministre en plus lorsque l'on considère les gouvernements francophone et wallon, le nombre de ministres passant de 13 à 14. "Cela ne coûtera pas un euro de plus au citoyen, nous diminuerons les coûts moyens pour que le résultat budgétaire soit neutre." a déclaré le président du cdH.

Hamza Fassi-Fihri, chef de groupe au Parlement francophone bruxellois et conseiller communal à la Ville de Bruxelles, devient lui vice-président du cdH. Véronique Salvi hérite du titre de chef de groupe cdH au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Une conférence de presse était prévue aux alentours de 16h30 ce samedi, pour annoncer officiellement les noms des remplaçant(e)s.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK