"Marie-Christine Marghem s'est fait balader pendant des années par Electrabel", selon Benoit Hellings (Ecolo)

Quelques heures avant la déclaration gouvernementale du Premier ministre au Parlement, la dernière de cette législature, Benoit Hellings (Ecolo), député de l'opposition, prédit de ne pas y voir une ligne de politique énergétique.

Pacte énergétique: "Il est temps de prendre ses responsabilités"

Benoit Hellings n'a pas été tendre avec la Ministre fédérale de l'Energie : "Il faut que la Belgique se réveille. Le pacte énergétique, on ne l’a jamais vu venir. Marie-Christine Marghem s’est fait balader par Electrabel pendant des années avec des réacteurs qui s’écroulent aujourd’hui".

Selon le député Ecolo, la déclaration gouvernementale tout à l’heure, c’est le moment pour le gouvernement d'enfin prendre ses responsabilités : "Si le gouvernement annonce un pacte énergétique, nous le soutiendrons, mais je crains que la N-VA ne le laissera pas faire".

Le climat n'attend pas

Le nouveau rapport du GIEC, le groupe d'experts mondial sur le climat publié ce lundi se veut extrêmement ferme, mais porteur d'énormément d'espoirs, selon Benoit Hellings: "C’est la première fois dans l’histoire qu’un rapport est aussi alarmiste et prospectif. On doit s’y mettre très vite, plus fort et de façon coordonnée. C’est un appel à enfin agir. Au-delà des perspectives catastrophistes, il y a les actions à prendre."

L'Ecolo, candidat-bourgmestre à la Ville de Bruxelles, veut saisir les "opportunités économiques autour des énergies vertes" : "Les Etats ont fait des promesses (lors de la COP21, notamment, NDLR) et le GIEC proposent les chemins à prendre pour concrétiser".

Il cite le chiffre de 18 millions d’emplois qui pourraient être créés "par les investissements pour les énergies vertes et l’efficacité énergétique : isolation des bâtiments, énergies alternatives. Si on s’y met aujourd'hui, on pourra en tirer des dividendes".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK