Manifestation nationale: une plainte au Comité P pour violences policières

Selon le Comité P, le plaignant a déclaré avoir vu une personne jetée au sol par des policiers et s'être interposé avant d'être à son tour victime de violences commises par les forces de l'ordre. La scène s'est déroulée non loin de la Porte de Hal.

Un homme suspecté de rébellion armée, coups et blessures à agents avec incapacité de travail, port d'arme prohibée et port d'arme prohibée par destination, a quant à lui été placé sous mandat d'arrêt vendredi dernier. Il est soupçonné d'avoir blessé 5 policiers lors des incidents survenus en marge de la manifestation nationale et comparaîtra devant la chambre du conseil mercredi.

Un autre individu soupçonné d'avoir blessé 4 policiers a été cité en procédure accélérée et comparaîtra le 19 décembre prochain devant le tribunal correctionnel.

D'après le parquet de Bruxelles, plusieurs plaintes émanant de particuliers, pour dégradations de véhicules notamment, on été déposées. Leur nombre n'est pas encore connu. Un magistrat a été désigné pour centraliser toutes les plaintes.

 


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK