Manifestation devant les institutions européennes pour un cessez-le-feu en Syrie

Manifestation devant les institutions européennes pour un cessez-le-feu en Syrie
Manifestation devant les institutions européennes pour un cessez-le-feu en Syrie - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Une centaine de personnes ont manifesté samedi de 14h00 à 16h00, devant les institutions européennes, rond-point Schuman à Bruxelles, pour dénoncer le bombardement aux armes chimiques à Khan Cheikhoun (Syrie) qui a fait plus de 60 morts civils mardi.

Remplacer le régime par une Syrie démocratique 

La manifestation organisée par le collectif Action Syrie a été rejoint par Amnesty International. Des participants ont brandi des drapeaux de l'opposition syrienne, qui arborent les couleurs vert, blanc et noir et portent trois étoiles. Ils ont également entonné des chants révolutionnaires de Syrie. Des prises de parole, notamment de réfugiés syriens, ont expliqué les raisons de cette mobilisation.

Action Syrie a souhaité par ce rassemblement exprimer sa solidarité au peuple syrien. "Depuis six ans le régime massacre sa population et l'attaque de mardi a été particulièrement cynique", a déploré Alec de Vries, membre d'Action Syrie. "On exige la fin des bombardements, a fortiori ceux aux armes chimiques. On exige un cessez-le-feu et de remplacer le régime par une Syrie démocratique, ce qui est le voeu de l'immense majorité du peuple syrien". Il appelle la communauté internationale à prendre ses responsabilités. "Les pays européens se complaisent dans une inertie intolérable. Déjà au niveau de la crise des réfugiés, l'Europe n'est pas à la hauteur. Il y a des solutions politiques possibles maintenant pour peu que les pays occidentaux prennent leurs valeurs au sérieux et fassent une réelle pression sur les alliés de Bachar el-Assad afin d'imposer une transition démocratique. Tant que le régime d'Assad restera en place, il n'y aura jamais de solution en Syrie".

Action Syrie est un collectif actif depuis six ans et composé de citoyens jugeant les violations des droits de l'Homme en Syrie inacceptables. Il plaide notamment en faveur d'une justice pour les victimes et appelle l'Organisation des Nations Unies à déployer un mécanisme d'enquêtes contre les coupables de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité. Le collectif demande encore la libération des prisonniers politiques.

Deux autres manifestations de collectifs citoyens sont prévues dimanche à 18h00 à Namur et à Liège.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir