Manifestation à Bruxelles contre l'interdiction de l'avortement choisi en Pologne

Photo prise lors d'une manifestation pour le droit à l'avortement le 23 octobre 2020 à Varsovie.
Photo prise lors d'une manifestation pour le droit à l'avortement le 23 octobre 2020 à Varsovie. - © JANEK SKARZYNSKI - AFP

Une centaine de manifestants en même temps selon la police de Bruxelles-Ixelles, et jusqu’à 350 personnes au total selon une organisatrice qui précise qu’une rotation a été mise en œuvre pour permettre à tous les gens qui s’étaient déplacés de participer un moment à la manifestation, se sont rassemblés mercredi soir entre 17h et 18h35 sur le rond-point Robert Schuman, au cœur des institutions européennes à Bruxelles, pour dénoncer l’interdiction quasi totale d’avorter en Pologne.

La manifestation était mixte, mais comptait avant tout des femmes. Des messages en polonais signés de l’éclair rouge, devenu le symbole de la lutte pour l’avortement dans le pays, avaient été inscrits sur des pancartes. De grandes banderoles portaient aussi des messages comme "Mon corps, mon choix, mes droits", "My body, my choice" et "On est toutes des salopes qui avortent". Certains manifestants avaient amené des casseroles pour faire du bruit.

Pour rappel, le tribunal constitutionnel polonais a déclaré le 22 octobre l’avortement pour danger de mort, viol et inceste restent en conséquence autorisées.

"On veut être entendu par l’Union européenne", clame Tatiana Wolska, qui est à l’initiative des mobilisations à Bruxelles via les réseaux sociaux. "Si on ne fait pas de bruit ici, on ne sait pas comment cela va finir. La Pologne est un pays membre et l’Europe doit réagir. Il faut parler de ça, sinon la loi va simplement être appliquée et la protestation va tomber dans l’oubli".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK