Manifestation: 7 dockers parmi les 12 personnes interpellées jeudi

L'un des fauteurs de troubles présumés est une femme. Elle a été libérée après interrogatoire, faute d'éléments justifiant une citation directe.

Des 4 hommes pour lesquels le parquet avait déjà saisi le juge d’instruction, le juge d’instruction néerlandophone a décidé de décerner un mandat d’arrêt et de libérer une personne sous conditions. L’une des conditions est notamment de ne plus assister à des manifestations. Les deux autres suspects doivent encore être entendus ce jeudi soir par le juge d’instruction.

En ce qui concerne les autres suspects néerlandophone, 3 d'entre eux ont reçu une citation pour comparaître le 4 décembre 2014 devant le tribunal correctionnel. Un autre suspect a été remis en liberté, faute d’éléments justifiant une citation directe ou une mise à disposition du parquet.

L’homme qui s’est rendu spontanément aux services de police a également été privé de liberté et était auditionné jeudi en début de soirée.

Le suspect francophone pour lequel le parquet avait saisi un juge d’instruction a été libéré par le juge d’instruction, sous conditions. Un autre suspect francophone a été auditionné par le magistrat qui lui a remis une citation à comparaître devant le tribunal correctionnel le 16 janvier 2015 en procédure accélérée.

Immédiatement après la manifestation, une personne a été auditionnée par le parquet. Elle comparaîtra devant le tribunal correctionnel le 19 décembre. Un autre homme est également sous mandat d’arrêt depuis plusieurs jours.

Le Procureur du Roi sur le pont

Cette journée avait débuté par une déclaration virile du procureur du Roi: "Les policiers ne sont pas des punching-balls et leur travail mérite le respect, même et surtout dans un contexte de tensions sociales"

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK