Maisons de repos, port du masque, vacances… Sophie Wilmès fait le point sur les mesures annoncées ce mercredi

Un conseil national de sécurité en milieu de journée, une conférence de presse dans la foulée… Sophie Wilmès a ensuite pris la direction du plateau du journal télévisé de la RTBF. La Première ministre a détaillé les mesures annoncées quelques heures plus tôt concernant la lutte contre l’épidémie de coronavirus dans notre pays.

"La situation reste éminemment sérieuse", a-t-elle rappelé. Les décisions de confinement son extrêmement dures à prendre en termes de privation de liberté." Dès lors, "il ne faut pas sous-estimer l’impact psycho de ces mesures sur la population".

"Alléger la difficulté du confinement"

C’est pourquoi le gouvernement fédéral a pris la décision d’autoriser les visites dans les maisons de repos et de soins, ainsi que dans les centres pour personnes handicapées à partir du 20 avril. Et ce à certaines conditions : le visiteur doit être toujours le même et ne doit pas avoir présenté de symptômes du Covid-19 dans les deux semaines précédentes.

Cette décision, qui ne va pas sans susciter des réactions négatives, a été prise "pour alléger la difficulté qu’impose ce confinement", explique la Première ministre. Car "pour garder l’adhésion par rapport à ces mesures extrêmement strictes, il était fondamental de donner de l’humanité". Ces visites sont une possibilité, pas une obligation a-t-elle ensuite précisé sur le plateau de VTM.

Le port du masque, encouragé mais pas imposé

Garder l’adhésion, c’est aussi ce qui a motivé l’ouverture des jardineries et des magasins de bricolages. Autant d’endroits où les mesures d’hygiène et de distanciation sociale continuent à s’appliquer.

Concernant le port du masque de protection, Sophie Wilmès confirme qu’il sera encouragé, mais pas obligatoire. "Tout le monde ne doit pas porter les mêmes type de masque au même moment, déclare-t-elle. Un masque FFP2 doit être réservé au personnel soignant qui s’occupe de cas de Covid avérés."

Et d’ajouter que "la population dans sa gestion quotidienne et certainement lors d’un déconfinement doit se protéger au mieux […] et pour ça il peut utiliser un masque en tissu".


►►► À lire aussi : Quelle est la meilleure technique pour laver son masque ?


De nouvelles commandes de masques sont en cours. Mais une fabrication sur le sol belge est aussi au programme. "On essaye de créer des lignes de production au niveau national", confirme Sophie Wilmès.

Dernier point, qui reste flou pour le moment : la possibilité de partir en voyage dans les prochaines semaines ou pendant l’été. "Des décisions doivent être prises dans le cadre du déconfinement. Celui-ci va devoir se réaliser de manière progressive et graduelle."

Que ce soit pour les écoles, les commerces, l’Horeca, les entreprises, les voyages ou les camps de vacances, dans chaque cas le fédéral demandera l’avis des experts.

Prochain rendez-vous le 24 avril pour un nouveau conseil de sécurité. Avec, à la clé, promet la Première ministre, "un maximum de réponses à un maximum de questions". Le tout sans se fixer un agenda "trop rigide".


►►► À lire aussi : CEB, CE1D, CESS... les examens en primaire et secondaire officiellement annulés


 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK