L'OCAM diminue la menace au niveau 2 avec une vigilance particulière

L'OCAM annonce ce lundi si le niveau d'alerte 3 doit être maintenu
L'OCAM annonce ce lundi si le niveau d'alerte 3 doit être maintenu - © Archive LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

L'OCAM, l'Organe de Coordination pour l'Analyse de la Menace (OCAM) a réduit, lundi, la menace au niveau 2 avec une vigilance particulière. L'OCAM maintient toutefois son évaluation au niveau 3 pour certaines institutions et intérêts spécifiques, a indiqué le gouvernement fédéral dans un communiqué de presse.

La sécurité dans le pays est renforcée. Cela se traduit notamment par la présence de militaires dans les rues. Vous les avez peut-être déjà croisés, ils sont déployés devant les lieux considérés comme sensibles. Depuis le démantèlement de la cellule jihadiste à Verviers, l'alerte terroriste en Belgique, était passée du niveau 2 ou niveau 3 (sur une échelle qui compte 4 niveaux).

Cette évaluation de l'OCAM a été transmise au Conseil national de sécurité, tenu une fois par mois sous la présidence du Premier ministre Charles Michel.

Le gouvernement va analyser avec les services concernés les dispositifs de sécurité nécessaires que cette évolution implique. Il les adaptera en conséquence dans le courant de la semaine. Dans l'attente de ces nouveaux dispositifs, le déploiement militaire actuel reste en place, précise le communiqué.

"Le niveau actuel requiert toujours la plus grande vigilance. L'important est de garantir à tout moment la sécurité de tous les citoyens et institutions dans le pays", a commenté le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon.

Le gouvernement analyse avec les services concernés les questions de capacité policière que cette évolution implique. Il adaptera en conséquence les mesures de sécurité dans le courant de cette semaine. D'ici là, le déploiement militaire reste en place.

RTBF avec Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK