Maggie De Block: "Lundi, ça passera ou ça cassera" pour Paul Magnette

Ce lundi, Paul Magnette doit présenter au Roi sa note supposée contenir des éléments permettant de rapprocher les points de vue et servir de base pour former le prochain gouvernement fédéral.

Interrogée sur son choix quant à la formation d’un gouvernement, Maggie De Block qui était ce matin l’invité de Thomas Gadisseux, s’est déclaré "ouverte pour toutes les constructions qui peuvent aider nos citoyens, notre pays à avoir ce que l’on veut, à savoir plus d’emplois et plus d’argent pour la santé".

La ministre fédérale (Open VLD) affirme qu’elle n’a "pas de coalition préférée" car "c’est le contenu de l’accord qui est important". Pour Maggie De Block, "nous sommes toujours dans la phase d’information. Lundi prochain, Paul Magnette ira à nouveau chez le roi qui décidera si le temps est venu de désigner un formateur. Et là, ça passera ou ça cassera".

Elle a par ailleurs qualifié d'"exagérée" la réaction de Bart De Wever à la suite de la réunion organisée le week-end dernier par Paul Magnette avec les seuls partis de l’arc-en-ciel.


►►► A lire aussi : Paul Magnette mise tout sur le VLD, Bart de Wever aussi


"La N-VA a dit elle-même qu’elle avait eu 13 réunions avec le PS" à l’époque du duo Demotte-Bourgeois. "Nous n’avons rien contre ça. Pour parvenir à des accords, il faut parler", a poursuivi Maggie De Block.

"Nous voulons continuer à avancer, notamment sur les sujets éthiques comme l’euthanasie et l’avortement. Au cours de la législature passée, le CD&V refusait même qu’on en discute au parlement", a-t-elle ajouté.

Maggie De Block n’estime pourtant pas que le CD&V et la N-VA sont en train de s’exclure. "Quand Paul Magnette va les inviter, je pense qu'ils seront là".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK