Theo Francken hostile à des centres d'accueil réservés aux homosexuels

Le secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration, Theo Francken (N-VA), s'est dit hostile à l'idée de réserver un foyer aux réfugiés homosexuels, comme c'est le cas en Allemagne.

Une ségrégation néfaste à l'intégration

"L'idée d'organiser un accueil séparé des demandeurs d'asile holebis dans des centres 'roses' comme c'est le cas en Allemagne ne me semble pas bonne", a-t-il indiqué dans une réponse à une question parlementaire écrite du député Denis Ducarme (MR).

"Dans notre société, nous n'avons pas construit des écoles et des lieux de travail séparés pour les holebis. Ce serait une très mauvaise idée de créer des ghettos pour certains groupes de personnes car cela conduirait à une ségrégation alors que nous devons travailler à l'intégration des nouveaux arrivants. Nos normes et valeurs doivent être respectées et nous ne devons pas céder au comportement intolérant des homophobes", a ajouté Theo Francken (N-VA).

Il a encore souligné que la politique d'asile belge concernant les personnes LGBT (personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transsexuelles) "est considérée sur le plan international comme un exemple 'de bonnes pratiques' sur divers aspects". "Il est tenu compte depuis de longues années de la spécificité des demandeurs d'asile LGBT dans le cadre de la procédure d'asile", a encore indiqué Theo Francken.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK