Lutte contre le terrorisme: une estimation de 50.000 individus radicalisés en Europe

Lutte contre le terrorisme: une estimation de 50.000 individus radicalisés en Europe
Lutte contre le terrorisme: une estimation de 50.000 individus radicalisés en Europe - © BRUNO FAHY - BELGA

Il y a en Belgique 500 aspirants à combattre en Syrie, mais aussi un groupe de plus de 2.000 individus radicalisés (0,04% de la population belge). Dans toute l'Europe, on en compte 50.000, c'est-à-dire 0,006% de la population des 28 pays de l'UE, qui comptait 743 millions de citoyens en 2015.

"C'est une estimation, il pourrait aussi bien en avoir 1.000 de plus ou de moins. Mais ils posent un problème aux services des sécurité", affirme le coordinateur européen de lutte contre le terrorisme, Gilles de Kerckhove, samedi dans De Morgen.

Des doutes sur la déradicalisation

Selon M. de Kerckhove, la difficulté est la manière de déterminer ceux d'entre eux qui sont potentiellement dangereux. Il met également en doute la possibilité de déradicaliser. "Une personne qui est très radicale, s'en tiendra à ses idées. Ce que l'on peut au minimum tenter d'obtenir est que la personne n'utilise pas la violence pour asseoir ses idées". Il évoque à ce titre la formation universitaire pour les imams ou des programmes de déradicalisation en société et pas uniquement dans les prisons, ou encore le développement d'un islam européen.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK