Louis Michel souhaite une réforme de l'Etat définitive

RTBF
RTBF - © RTBF

Le vice-président du MR, Louis Michel, estime qu'il faut mener, après les élections, un travail sur la réforme de l'Etat. "Nous devrons aller assez loin sur le sujet", a-t-il expliqué mercredi dans l'émission De Ochtend, sur Radio 1, précisant que chacun devrait faire des concessions.

Selon Louis Michel, les Francophones sont prêts pour une nouvelle régionalisation. Il pense que tant les Flamands que les francophones sont ouverts pour davantage de responsabilités, mais insiste pour que la solidarité entre le nord et le sud reste en état.

Même le FDF est prêt à avancer, selon le vice-président réformateur. Il admet que le président du FDF, Olivier Maingain, "utilise parfois une sémantique qui ne convient pas", mais cela est peut-être dû à la barrière de la langue. Tous les partis flamands sont sous la pression de la NV-A, affirme-t-il encore.

Le vice-président du MR ne comprend pas pourquoi BHV est une crise aussi grave. Il affirme être profondément déçu et aussi "fâché". Selon lui, un accord peut encore être trouvé. Il déplore que différentes chances de trouver des solutions ont été manquées.

De nouvelles élections ne faciliteront certainement pas la situation, remarque-t-il. Il craint que la campagne électorale ne renforce les positions, rendant encore plus difficiles des négociations calmes et sereines.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK