Limiter les allocations de chômage dans le temps ? L'exemple français

A Anzin, dans la banlieue de Valenciennes, le taux de chômage est légèrement plus haut que la moyenne du Nord-Pas-De-Calais qui avoisine les 12,5 %. Dans le bureau de Pôle Emploi, on conseille les jeunes qui sortent de l'école mais aucune allocation ne leur est octroyée. Car les allocations d'insertion ont disparu du système français il y a plusieurs années déjà. Le chômage est réservé en France à ceux qui ont travaillé.

Eric Coyette, directeur de l'agence Pôle Emploi d'Anzin explique: "Quand une personne a travaillé au moins 4 mois, elle peut percevoir une allocation de chômage. Le principe est qu'un jour de travail donne droit à un jour de chômage. Avec une limite dans le temps: les allocations de chômage s'arrêtent après deux ans . Ou trois ans pour les plus de 50 ans. "

Le système des droits rechargeables étendu depuis octobre

Pour comprendre ce que l'on entend par "droit rechargeable", nous rencontrons Delphine. Elle est monitrice éducatrice alternant petits contrats et périodes de chômage.

"Quand mon revenu n'est pas suffisamment élevé, je peux demander des allocations complémentaires à Pôle Emploi. Dans mon cas, cela me garantit un revenu de 900 euros minimum". Et chaque période de travail lui permet aussi de "recharger" ses droits : 3 mois de travail lui donnant droit à 3 mois de chômage supplémentaire.

Pour Eric Coyette, "le but de la dernière réforme du chômage entrée en vigueur en octobre dernier, c'est de rendre le travail le plus attractif possible".

Contraintes administratives

Si les chômeurs français apprécient de pouvoir compter sur une aide financière quand leur salaire est trop bas et de pouvoir faire valoir chaque période de travail, les contraintes administratives sont parfois lourdes. Pour Delphine, cette réglementation est synonyme de nombreux aller-retour pour actualiser son dossier auprès de l'agence Pôle Emploi qu'elle estime souvent débordée.

Eric Coyette, directeur de Pôle Emploi d'Anzin estime pourtant que certaines procédures sont aujourd'hui actualisées par internet. Mais visiblement, les démarches restent fastidieuses pour certains chômeurs français.

Nathalie Guilmin

@NathalieGuilmin

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK