Liesbeth Homans: une carrière dans le sillage de son ami Bart De Wever

Liesbeth Homans en 2014
Liesbeth Homans en 2014 - © DIRK WAEM - BELGA

Geert Bourgeois devient député européen, il est remplacé dès ce mardi par Liesbeth Homans qui, à 46 ans, assume la ministre-présidence du gouvernement flamand jusqu'à la mise en place de la future coalition. Elle devient du même coup, la première femme à accéder à cette fonction.

Même si ce n'est, à moins d'une immense surprise, qu'à titre temporaire en attendant la formation du nouveau gouvernement flamand et la prise de la fonction par Bart De Wever lui-même. Bart De Wever, justement, a marqué la carrière de Liesbeth Homans. Ils sont proches et amis depuis l'université. Ils sont tous deux historiens et l'engagement politique de Liesbeth Homans, elle le doit à son président de parti, la N-VA.

En 2009, elle devient députée flamande. En 2012, elle devient présidente de CPAS à Anvers. Et en 2014, elle est désignée ministre et à un poste-clé: les Affaires intérieures. Mais sur 5 ans, électoralement, Liesbeth Homans a perdu beaucoup de sa force. Tête de liste en 2014, elle avait récolté 163.000 voix, en mai dernier, deuxième derrière Bart De Wever, elle n'en récolte plus que 40.000.

Précisons enfin qu'en plaçant Liesbeht Homans, une femme, comme ministre-présidente, la Flandre n'est pas une pionnière. En 1993, déjà, Laurette Onkelinx était en effet devenue ministre-présidente de la Communauté française, comme Marie Arena en 2004.

Archives : Journal télévisé 06/01/2016

En 2016, Liesbeth Homans, ministre flamande des Affaires intérieures, avait déclaré qu'elle espérait que la Belgique n'existe plus d'ici 2025. Pour 2019, elle espérait le transfert d'un maximum de compétences vers les entités fédérées entraînant une disparition de fait de la Belgique.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK