Lidl: les syndicats informent le personnel des plans de la direction

"Nos employés sont maintenant sur le terrain pour informer le personnel et un sondage en ligne a été lancé", indique le syndicat chrétien LBC-NVK.
"Nos employés sont maintenant sur le terrain pour informer le personnel et un sondage en ligne a été lancé", indique le syndicat chrétien LBC-NVK. - © JUSTIN TALLIS - AFP

Dans plusieurs magasins de la chaîne de supermarchés Lidl, les syndicats ont commencé ce samedi matin à informer les employés de la proposition que la direction a lancée vendredi pour réduire temporairement la charge de travail, en prévision de solutions plus structurelles. Tout comme vendredi, environ une centaine de magasins ont fermé leurs portes ce samedi, selon la direction de Lidl.

Les syndicats chrétiens et libéraux défendent la proposition auprès de leurs membres. Il devrait y avoir plus de clarté cet après-midi. "Nos employés sont maintenant sur le terrain pour informer le personnel et un sondage en ligne a été lancé", déclare Johan Lippens du syndicat chrétien LBC-NVK.

Vendredi, la direction a proposé, entre autres, que chaque magasin puisse déployer 42 heures de travail supplémentaires par semaine au cours des six prochains mois, soit un employé à temps plein supplémentaire. Les négociations sur une série d'autres points se poursuivraient pendant cette période.

Syndicats libéraux et chrétiens favorables à la proposition 

LBC-NVK va défendre cette proposition samedi. "Si vous voyez d'où nous venons - la direction a d'abord proposé 8 heures supplémentaires par magasin, alors nous pouvons l'accepter", indique Johan Lippens.

Le syndicat libéral CGSLB défend également la proposition. "Nous informons maintenant les gens", déclare le syndicaliste Thomas Vanbiervliet. "Nous pouvons accepter la proposition de la direction comme point de départ pour d'autres négociations."

C'est le syndicat socialiste SETCa qui a été le seul parti à rejeter la proposition dans la nuit du vendredi au samedi. Il continuera d'examiner comment les partisans de ce syndicat réagiront samedi.

On ne sait pas encore déterminer combien de magasins Lidl resteront fermés samedi. Il s'agit du quatrième jour de grève en vue de protester contre la surcharge de travail.

Réaction de Lidl

Julien Wathieu, porte-parole de Lidl, commente : "Nous avons plus que répondu aux demandes des syndicats, pourtant aucun accord n'a pu être trouvé donc ce matin nous sommes profondément déçus".

Il précise également la proposition mise sur la table par la direction "Pendant 6 mois, 42 heures supplémentaires par semaine et utilisées par chaque magasin. Cela représentait au total plus de 300 000 heures supplémentaires pour faciliter le travail." Et d'insister : "On a répondu à toutes les demandes des syndicats, aujourd'hui la balle est dans leur camp".

Quant à la question de l'ouverture éventuelle des magasins, le porte-parole est dans l'expectative : "On va attendre 9 heures, l'heure d'ouverture de nos magasins pour savoir ce qu'il en est concrètement".

Sujet JT du samedi 28 avril 2018: la grève se poursuit chez Lidl

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK