Libye: six F-16 belges et le Narcis sont sur le pied de guerre

Un F16 belge
2 images
Un F16 belge - © Archives belga

C'est ce lundi que devraient entrer dans la danse les six F-16 actuellement basés en Grèce, deux C-130 et un chasseur de mines présent en Méditerranée, soit un total de 230 militaires, issus des bases de Florennes et de Kleine Brogel que la Belgique met à la disposition de la coalition internationale.

Le ministre belge de la Défense, Pieter de Crem, a longuement expliqué la mission des militaires belges. "La Belgique mettra à disposition six F16 et puis il y a un navire qui se trouve déjà dans les lieux pour ainsi dire, c'est un chasseur de mine qui s'appelle le Narcis. Cela représentera quand même aux alentours de 220, 240 gens qui sont mis à disposition dans l'opération. Nos F16 étaient déjà stationnés sur le territoire grec à 120 km d'Athènes donc maintenant aujourd'hui, ils sont armés… Il y a deux C130 qui sont partis et donc à partir de (ce lundi) ils sont opérationnels.

Dans le dossier de la Libye, on ne peut pas souffler le chaud et le froid, la communauté internationale a décidé qu'il fallait faire quelque chose. L'opinion publique en Belgique est favorable.

On a eu le vote de la résolution au sein de notre Parlement donc on ne peut pas dire qu'on participe et qu'on reste de côté. L'opération durera longtemps. Ce n'est pas une opération qui durera deux ou trois semaines.

Deuxièmement, on a dit qu'il n'est pas question d'une force d'occupation.

Troisièmement, cela n'exclut pas qu'il y a des troupes au sol mais pour être très clair ni la Belgique, ni les Etats-Unis par exemple ne vont envoyer des troupes au sol. Ce qui est le plus important, c'est déjà voir ce qu'on va faire une fois qu'on assiste à cette neutralisation du régime Kadhafi et je pense que les forces de la coalition vont avoir encore beaucoup de travail vraiment à stabiliser la Libye qui joue un rôle très important dans la stabilisation de la région toute entière."

 

Fabien Van Eeckhaut

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK