Libye: l'Otan salue le "rôle important" joué par la Belgique

Le chasseur de mines Lobelia
Le chasseur de mines Lobelia - © BELGA PHOTO KURT DESPLENTER

La Belgique a pleinement joué son rôle dans l'intervention de l'Otan en Libye, a affirmé lundi la porte-parole de l'Alliance atlantique, alors que l'opération "Unified Protector" se termine, sept mois après son lancement, par le renversement du régime du colonel Mouammar Kadhafi, tué jeudi dernier.

"La Belgique a, comme les autres alliés, joué un rôle important", a affirmé Oana Lungescu lors d'une conférence de presse à Bruxelles, en réponse à une question sur le rôle des "petits" pays dans cette opération.

"La Belgique a joué pleinement son rôle dans cette équipe", a-t-elle ajouté.

Le gouvernement belge, pourtant en affaires courantes, s'est engagé dès le départ dans les opérations occidentales en Libye, entamées sous l'égide d'une coalition internationale le 19 mars, avant de passer sous le commandement de l'Otan le 31 mars.

La Belgique y a affecté six chasseurs-bombardiers F-16 et, en quasi-permanence, un chasseur de mines tripartite (CMT). Ces moyens seront maintenus jusqu'à la fin de l'opération "Unified Protector", fixée au 31 octobre, a assuré samedi le ministre de la Défense, Pieter De Crem.

Au cours des sept mois de campagne aérienne, les six F-16 belges ont effectué en sept mois 615 sorties - dont 226 de nuit - et accumulé 2516 heures de vol en 173 jours de vol effectifs, larguant 473 bombes.

Les CMT "Narcis" puis "Lobelia", toujours présent en Méditerranée, ont accumulé 134 jours de navigation, dont 24 consacrés à la chasse aux mines.


Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK