Lettre ouverte: les avocats dénoncent une situation carcérale "apocalyptique"  

Les avocats dénoncent une situation carcérale "apocalyptique"  
Les avocats dénoncent une situation carcérale "apocalyptique"   - © Tous droits réservés

Dans une lettre adressée aux membres du gouvernement fédéral et à son Premier ministre, les bâtonniers francophones et germanophones ainsi que le président d’Avocats.be dénoncent une situation carcérale qu’ils qualifient d’apocalyptique.

Évoquant leur visite à la prison de Forest en compagnie du directeur Vincent Spronck, ils constatent que depuis 15 jours, les détenus n’ont plus bénéficié de préau, que le régime de travail a été supprimé, que les trois repas de la journée sont servis en une fois et que les détenus n’ont droit, au mieux, qu’à une douche tous les trois jours. La liste des manquements est longue, depuis la suspension des visites, jusqu’à l’impossibilité de téléphoner, en passant par l’absence de renouvellement du linge. Des conditions d’hygiène qui amènent les avocats à parler de "traitement inhumain et dégradant au sens de l’article 3 de la Convention européenne des droits de l’Homme."

S’y ajoute le non-respect des droits de la Défense, la plupart des avocats étant dans l’impossibilité de rencontrer leurs clients.

Pour les représentants des avocats, "La Belgique est manifestement en défaut de respecter ses engagements internationaux. Tant en termes juridiques qu’humain ou moraux, la situation est totalement inadmissible ".

Pour lire le texte intégral de la missive, cliquez ici.

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK