Let's Go Urban - La députée flamande El Kaouakibi récuse les accusations de mégestion de son asbl

Let's Go Urban - La députée flamande El Kaouakibi récuse les accusations de mégestion de son asbl
Let's Go Urban - La députée flamande El Kaouakibi récuse les accusations de mégestion de son asbl - © JAMES ARTHUR GEKIERE - BELGA

La députée flamande Sihame El Kaouakibi (Open Vld) s'est défendue lundi des accusations portées contre la gestion de son asbl anversoise de danse urbaine Let's Go Urban, une affaire qui fait grand bruit en Flandre.

Mme El Kaouakibi a présenté un rapport rédigé par l'avocat et ancien ministre socialiste Johan Vande Lanotte dans lequel il affirme qu'il n'y a pas eu d'enrichissement personnel ou de mauvaise utilisation des subsides.

"Let's Go Urban est l'œuvre de ma vie.", a affirmé la députée El Kaouakibi. Selon elle, le rapport rédigé par Johan Vande Lanotte révèle que le projet souffre d'une "gestion financière bâclée" et d'un manque de transparence interne. Mais il souligne aussi qu'il n'y a pas d'indices d'enrichissement personnel.

Selon Johan Vande Lanotte, les auteurs d'un précédent audit ont commis plusieurs erreurs. Il n'est pas question de 342.000 euros pour des missions attribuées par LGU à d'autres sociétés gérées par Mme El Kaouakibi, mais "seulement" de 150.000 euros.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK