Les voleurs à la tire illégaux plus rapidement renvoyés chez eux

Les voleurs à la tire illégaux plus rapidement renvoyés chez eux
Les voleurs à la tire illégaux plus rapidement renvoyés chez eux - © Archive Belga

Un projet pilote est actuellement mené dans huit communes belges. Intitulé "Gaudi", il consiste à renvoyer plus rapidement dans leur pays d'origine les auteurs de méfaits étrangers, notamment des vols à la tire, qui seraient en situation illégale dans notre pays.

Le ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA) et le secrétaire d’État à l'Asile et à la Migration Theo Francken (N-VA) sont à l'initiative de ce projet mené, depuis la mi-décembre et jusqu'à la mi-janvier, à Anvers, Gand, Louvain, Bruxelles-Ville, Molenbeek-Saint-Jean, Liège, Charleroi et Braine-l'Alleud, apprend-on dans les journaux du groupe Sudpresse et de Mediahuis. Le but est de pouvoir expulser le plus rapidement possible les voleurs à la tire interpellés et qui ne sont pas en mesure de présenter des papiers valables.

"La police qui est active dans les villes pilotes réagit positivement à ce projet", assure Theo Francken. "Chaque semaine, trois ou quatre actions spécifiques sont et seront menées contre les pickpockets. Nous espérons qu'à la fin de la période de test, nous aurons pu renvoyer une centaine de voleurs résidents illégaux dans leur pays."

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK