Les Verts dénoncent le choix du nouveau patron de l'Agence de contrôle nucléaire

Le quotidien De Morgen annonçait mercredi que c'était Jan Bens, ex-directeur de la centrale de Doel qui succéderait à Willy De Roovere à la tête de l'AFCN. Un consensus existerait au sein du gouvernement au sujet de sa nomination.

La question a été abordée mercredi en comité ministériel restreint, mais aucune information n'a été communiquée vers l'extérieur à ce sujet, hormis le fait qu'une décision sera prise dans ce dossier dans une semaine.

Pour les Verts, il n'y a pas de place au doute. "Jan Bens va être nommé pour remplir cette tâche". La nomination de celui qui a travaillé durant 11 ans pour Doel et qui travaille depuis 2007, pour la World Association of Nuclear Operators, le "pendant planétaire d'Electrabel", constituent "un signal catastrophique pour l'indépendance et la crédibilité de l'organe de contrôle nucléaire".

A leurs yeux, c'est une énième illustration de l'entrelacement/conflit d'intérêt entre le contrôleur et le contrôlé dans ce pays.

"C'est l'ex-directeur de Doel qui devra décider du sort des fissures apparues sur le réacteur nucléaire de Doel 3. Le contrôlé devient donc le contrôleur. Nous partageons d'autant moins le dicton selon lequel les anciens braconniers font les meilleurs gardes chasse que Jan Bens s'est exprimé à de nombreuses reprises contre la loi de sortie du nucléaire", ont commenté à ce sujet les députés Muriel Gerkens (Ecolo) et Kristof Calvo (Groen).

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK