Les socialistes flamands resserrent les rangs avec le PS et mise sur la sécurité lors de ses vœux

Le sp.a s'est réuni ce dimanche à Heusden-Zolder dans le Limbourg pour les vœux de son tout nouveau président, le jeune Conner Rousseau. C'est avec des baskets blanches, un t-shirt noir et des chansons que le nouveau président sp.a, âgé de 27 ans, a débarqué sur scène. 

Si dans son discours le socialiste flamand réclame la solidarité, il prêche également, et c'est nouveau, en faveur d'autorités fortes et de la sécurité : sécurité d'emploi, mais aussi sécurité tout court pour tous : "La sécurité c'est bien un thème de gauche. Un super thème de gauche. Personne ne nous l'enlèvera", a-t-il déclaré. 

Le sp.a se dit toujours disponible pour un prochain gouvernement fédéral, mais attend de voir ce que peut proposer un parti comme la N-VA, dont le président Bart De Wever a promis une ouverture sociale la semaine dernière ; ouverture que doivent vérifier les informateurs royaux. "Pour tous ces politiciens qui jouent avec l'avenir de notre pays, cessez vos petits jeux, parlez-vous, cherchez des solutions. Faites-le !", s'est écrié Conner Rousseau.   

Le socialiste flamand se range ainsi sur la même ligne que le PS, dont le président Paul Magnette était invité d'honneur à ses vœux dans le Limbourg. Conner Rousseau était d'ailleurs lui-même venu aux vœux du PS en Wallonie, jeudi dernier.

Paul Magnette attend aussi de voir : "Si la N-VA comprend enfin que la gestion du dernier gouvernement n'était pas la bonne, qu'il faut une autre politique plus sociale, alors nous sommes disponibles. Mais j'attends de voir. Il est plus facile de dire je fais une ouverture que de la faire vraiment, mais on verra..."


►►► À lire aussi : Paul Magnette n'a pas enterré la piste d'un gouvernement provisoire


 

En une semaine, visiblement, la famille socialiste a réussi à resserrer les rangs, réaffirmant qu'ils n'iraient pas l'un sans l'autre dans un futur gouvernement fédéral.

Notons que ce dimanche c'était aussi les vœux du Vlaams Belang qui a annoncé son intention de lancer une pétition en faveur de nouvelles élections. Elections dont, selon les sondages, ils seraient pour l'heure les seuls à tirer bénéfice.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK