Les services de renseignement ne partagent pas assez leurs informations

Les services de renseignement ne partagent pas assez leurs informations
Les services de renseignement ne partagent pas assez leurs informations - © Yuichiro Chino - Getty Images

Les services de renseignement ne partagent pas assez leurs informations, selon le rapport du Comité R qu'a pu consulter L'Avenir.

Dans ce rapport du Comité permanent de contrôle des services de renseignement et de sécurité, Serge Lipszyc, président du Comité R, pointe la circulation des informations au sein des services de renseignement. "Comment accepter que les nouvelles informations en possession des services de police, de justice et de sécurité ne soient pas intégrées en temps réel, mais bien plus tard, au gré des demandes de renouvellements des habilitations, attestations et avis de sécurité? Ces informations restent de manière inacceptable en silos hermétiques. Cette constatation est plus que préoccupante."

Par ailleurs, le président dresse un bilan d'impuissance absolue des services face au manque de personnel. "Le Comité estime que le contexte général dans lequel œuvrent au quotidien le SGRS (Renseignements militaires) et la VSSE (Sûreté de l'État) exige des engagements fermes en faveur de la sécurité", les Renseignements ne bénéficiant "pas du cadre nécessaire pour atteindre ses missions".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK