"Horreur", "cauchemar", "tragédie"... Les réactions politiques à la fusillade de Liège

Les premières réactions politiques sont rapidement tombées sur les médias sociaux.
Les premières réactions politiques sont rapidement tombées sur les médias sociaux. - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

La police de Liège a confirmé que l'homme qui a tiré sur deux policières sur le boulevard d'Avroy à Liège, ce mardi matin, a été abattu. Le bilan est lourd : en plus de l'assaillant, deux policières et un passant ont été tués. On dénombre également quatre autres blessés. Une ligne verte a été ouverte au 0800/94.000.

Les premières réactions politiques sont rapidement tombées sur les médias sociaux.

Le Premier ministre Charles Michel (MR) a exprimé ses condoléances aux victimes de la fusillade. Le chef du gouvernement fédéral suit la situation de près, avec les ministres de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA) et de la Justice Koen Geens (CD&V).

Le ministre de l'Intérieur a rapidement indiqué que le centre de crise suivait la situation. Dans un second message, il a ajouté : "Nos pensées sont avec les victimes de cet acte horrible", précisant que l'analyse des faits était encore en cours.

Koen Geens a pour sa part présenté ses "sincères condoléances aux victimes, aux proches et aux services de police" sur Twitter.

Le bourgmestre de Liège Willy Demeyer (PS) a rapidement mis en ligne un message visant à rassurer les parents des élèves des écoles avoisinantes, indiquant succinctement : "Auteur intercepté. Situation figée. Enfants en sécurité".

"C’est une tragédie

Christine Defraigne, présidente du Sénat et cheffe de groupe MR au conseil communal de Liège, évoque "une tragédie" et dit être de "tout cœur avec les forces de l’ordre qui donnent leur vie pour nous protéger et avec les familles des victimes".

Le président de la N-VA et bourgmestre d'Anvers Bart De Wever a quant à lui assuré que son "cœur est avec les victimes à Liège". Il ajoute : "En tant que chef de la plus grande zone de police, un tel drame est un cauchemar absolu. Mon profond respect pour les agents. Mes sincères condoléances aux les familles des victimes".

De nombreuses autres réactions sont tombées sur les réseaux sociaux, en ce compris venues de l'étranger :

Le Bourgmestre Paul Magnette ainsi que l’ensemble du Collège communal de Charleroi tiennent à exprimer leur entière solidarité avec la Ville de Liège, suite à l’horrible acte qui a été commis aujourd’hui.

La Ville de Charleroi condamne fermement cet acte lâche et barbare et envoie ses plus sincères condoléances aux proches des victimes ainsi qu’à l’ensemble des membres qui composent les forces de l’ordre du pays.

Afin de marquer son soutien, l’hôtel de ville, l’ensemble des maisons communales annexes ainsi que tous les hôtels de police de Charleroi mettront leurs drapeaux en berne. 

 

Le Président français Emmanuel Macron a exprimé mercredi la "solidarité" des Français avec les Belges quelques heures après une attaque à Liège, dans l'Est de la Belgique, ayant les apparences d'un acte terroriste rapporte Europe 1.

Le Président français a fait part de la "solidarité du peuple français à l'égard du peuple belge", après cette "terrible attaque", au début de son intervention devant la presse sur l'issue d'une réunion internationale sur la Libye.

Le Président du Gouvernement de l’Espagne a envoyé un télégramme de condoléances au Premier Ministre de la Belgique, Charles Michel, pour la perte tragique des vies humaines lors de l’agression de Liège.

" Monsieur le Premier Ministre,
Consterné par les informations qui confirment le décès de trois personnes attaquées aujourd’hui à Liège, parmi lesquels deux policiers, je voudrais vous exprimer mes plus sincères condoléances et celles de mon Gouvernement. Merci beaucoup d’en faire part à leurs familles, ainsi que de nos vœux de prompt rétablissement des blessés. 

La tâche des forces et corps de sécurité de l’Etat en défense des valeurs que nous partageons est un motif de fierté et d’admiration.
Sachez, Monsieur le Premier Ministre, que la Belgique peut compter sur la solidarité et le total soutien du Gouvernement d’Espagne en ces moments de tristesse.

Recevez, Monsieur le Premier Ministre, l’expression de ma plus haute considération. 

Mariano Rajoy Brey 
Président du Gouvernement d’Espagne
"

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK