Les quatre partis francophones s'accordent sur la fédération Wallonie-Bruxelles

Le groupe de réflexion mis en place par les quatre groupes politiques francophones du parlement de la Communauté française s'est accordé sur une nouvelle dénomination de cette dernière, révèle mercredi "La Libre". Elle s'appellera la fédération Wallonie-Bruxelles.

L'appellation n'est pas neuve. Elle s'est imposée peu à peu de façon officieuse. Elle fut lancée par les ministres-présidents Rudy Demotte et Charles Picqué en avril 2008 et reprise par le groupe Busquin-Spaak, chargé sous la législature précédente de travailler sur le paysage intra-francophone.

Le nouveau groupe de réflexion, composé de parlementaires, ministres et co-présidente de parti, a choisi de rester très discret sur cette initiative pour éviter, selon La Libre, d'en ajouter au psychodrame fédéral et de donner l'impression que les francophones préparent leur plan B.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK