Les profs devenus papas depuis le 1er janvier auront, eux aussi, 15 jours de congés de paternité

Les enseignants de la Fédération Wallonie-Bruxelles devenus papas depuis le 1er janvier dernier disposeront eux aussi de 15 jours de congés de paternité, comme appliqué au niveau fédéral.

La coalition Vivaldi a décidé fin de l'année dernière de porter de 10 à 15 jours le congés de paternité à compter du 1er janvier 2021.

Les enseignants, qui statutairement ne relèvent pas du fédéral mais des Communautés, ne pouvaient bénéficier de cet élargissement, ce qui a suscité ces dernières semaines pas mal de mécontentement parmi de jeunes papas enseignants.

Interrogée mercredi en plénière du Parlement sur cette discrimination, la ministre de l'Education, Caroline Désir (PS), a indiqué préparer un avant-projet de décret pour y mettre fin.

20 jours de paternité en 2023

Le texte, qui ne devrait pas être adopté avant quelques mois, sera toutefois applicable avec un effet rétroactif au 1er janvier 2021, a assuré la ministre.

Le projet de décret fait actuellement l'objet de consultations avec les fédérations de pouvoirs organisateurs de l'enseignement ainsi que les syndicats.

Les discussions en cours portent notamment sur le remplacement des enseignants en congés de paternité.

L'avant-projet de décret devrait être déposé prochainement à la table du gouvernement.

Cet élargissement du congé de paternité sera applicable à tous les personnels des écoles de l'enseignement obligatoire ainsi que ceux de l'enseignement secondaire artistique à horaire réduit (ESAHR).

Les nouvelles dispositions fédérales prévoient pour rappel que ce congé de paternité sera porté de 15 à 20 jours à partir de janvier 2023.

Allongement du congé de paternité en négociation (JT 27/09/2021)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK