Les peines en cas d'agression homophobe vont être durcies

Avant-projet de loi contre l'homophobie
2 images
Avant-projet de loi contre l'homophobie - © Dibyangshu SARKAR (AFP)

Les parlementaires sont en vacances depuis jeudi mais les ministres du gouvernement fédéral sont encore à pied d'œuvre. L'ordre du jour du Conseil des ministres de ce vendredi est chargé et parmi les points qui devraient être adoptés, on trouve un durcissement des peines en cas d'agression homophobe.

Le gouvernement dans son ensemble veut lutter contre l'homophobie. Un plan d'action sera présenté à l'automne. Il impliquera l'Intérieur et la Justice. Mais Annemie Turtelboom prend les devants.

La ministre de la Justice dépose ce vendredi matin un avant-projet de loi visant à durcir les peines. Les meurtres à caractère homophobes pourront désormais valoir la perpétuité à leur auteur là où il risquait jusqu'ici 20 ans de prison.

Les agresseurs risqueront désormais 30 ans de prison maximum au lieu de 5 jusqu'ici en cas de coups et blessures motivés par l'homophobie.

La mesure devrait être approuvée aujourd'hui au conseil des ministres. C'est un premier signal à l'heure où les agressions homophobes connaissent une recrudescence chez nous.

Anina Meeùs

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK