Les patrons wallons ont rencontré les formateurs

Dans les pourparlers qui précèdent la formation de la majorité en Wallonie, Paul Magnette et Elio Di Rupo ont reçu ce mercredi matin les patrons wallons.

Autour de la table, les représentants du non-marchand, de la Fédération wallonne de l’Agriculture, du Syndicat neutre pour Indépendants, de l’Union des classes moyennes et de l’Union wallonne des entreprises. Ils ont été invités par les formateurs à cerner, de leur point de vue, les enjeux de la prochaine législature.

Moins que d’évoquer leurs priorités, ils ont donc surtout mis l’accent sur les solutions que chacun entrevoit aux problématiques budgétaires, à la fin progressive des transferts Nord-Sud, aux questions de formation, aux défis environnementaux.

Pour Jacques Crahay, président de l’Union Wallonne des Entreprises, personne n’a réponse à tout et les solutions doivent se construire en concertation: "Les situations sont très complexes, dit-il, et le formateur a conscience des difficultés de cette législature. Or, il va falloir construire un plan qui tienne sur la longueur."

Le patronat wallon semble donc se couler dans l’idée évoquée la veille encore par Elio Di Rupo lorsqu’il s’adressait aux syndicats: relancer la concertation sociale avant tout autre projet.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK