Les orages de cette fin de canicule ont mis en avant l'inefficacité du 1722, selon un syndicat

Les orages de cette fin de canicule ont mis en avant l'inefficacité du 1722, selon un syndicat
Les orages de cette fin de canicule ont mis en avant l'inefficacité du 1722, selon un syndicat - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

La centrale d'urgence 112 tire la sonnette d'alarme, rapporte la Gazet van Antwerpen jeudi. Les orages qui ont éclaté mardi en soirée et qui se sont poursuivis durant la nuit ont à nouveau mis en avant l'inefficacité du numéro 1722, destiné aux interventions pompiers non urgentes, pointe Leighton Hoovelts, délégué syndical ACV (pendant flamand de la CSC) pour la centrale 112 à Anvers.

L'année dernière, le numéro d'urgence 1722 a été créé pour les appels concernant les dégâts causés par des tempêtes, qui ne nécessitent pas une intervention urgente, en vue de décharger le 112, pour les appels urgents. Mais de nombreuses personnes n'ont toujours pas recours au 1722. "Et ceux qui connaissent le numéro sont mis trop longtemps en attente et se tournent finalement vers le 112", explique Leighton Hoovelts.

En janvier, les syndicats avaient déjà soulevé le problème face au temps d'attente allant parfois jusqu'à une heure enregistré lors des intempéries.

De son côté, le ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA) estime que la nouvelle ligne est un succès. "Le 1722 vise à soulager le 112 et cela fonctionne. Le système peut encore être amélioré ci et là."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK