Les nouveaux passeports biométriques belges en production, à un prix réduit

Les nouveaux passeports biométriques belges en production, à un prix réduit
2 images
Les nouveaux passeports biométriques belges en production, à un prix réduit - © Tous droits réservés

Le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, a rendu visite lundi à la société Zetes qui produit les centaines de milliers de passeports délivrés chaque année par les administrations communales belges et qui contiennent désormais des données biométriques, comme des empreintes digitales et une photographie, conformément à la réglementation européenne. Mais le prix des passeports pourrait diminuer légèrement le 1er juin et leur validité sera portée de cinq à sept ans quinze jours plus tard.

Ces passeports de nouvelle génération sont fabriqués, à raison de quelque 450.000 exemplaires - nécessairement personnalisés - par an dans l'usine hautement sécurisée que possède Zetes à Ruisbroek. Cette société, dont le siège social est installé à Evere, a décroché en 2013 le marché public lancé par le Service public fédéral (SPF) Affaires étrangères en coopération avec l'entreprise française Gemalto. Il porte sur une durée de cinq ans et a permis de réaliser une économie de 40 millions d'euros sur cinq ans, selon l'entourage de M. Reynders

Très proches d'apparence des anciens passeports, qui avaient déjà reçu une mention spéciale de la part de l'Organisation de l'Aviation civile internationale (OACI), les nouveaux documents fabriqués depuis quelques jours comportent toutefois une puce électronique contenant une photo numérisée et les empreintes digitales propres à chaque détenteur. Le roi Philippe a aussi remplacé, en filigrane de meilleure qualité qu’auparavant, son père, Albert II, selon le responsable du projet chez Zetes, Jean-Marc Joiret.

Gemalto fournit les passeports vierges sous forme de livrets "bruts" et Zetes les personnalise, puis les livre aux différents services chargés de les délivrer (communes, provinces, postes consulaires...).

L'an dernier, ceux-ci en ont délivré 483.382 en Belgique et 44.787 à l'étranger, selon les chiffres fournis par les Affaires étrangères.

Mais le prix réclamé aux demandeurs devrait baisser à partir du 1er juin prochain de quatre à six euros par passeport, à moins que les communes ne décident de ne pas répercuter la baisse, a indiqué l'entourage de M. Reynders.

Le prix demandé par les Affaires étrangères passera ainsi de 71 à 65 euros en Belgique, de 79 à 75 euros à l'étranger et de 41 à 35 euros pour les mineurs.

Quant à leur validité, elle passera de cinq à sept ans dès l'entrée en vigueur du code consulaire, le 15 juin.

Zetes est un groupe international spécialisé dans les solutions d'identification et de mobilité, qui produit notamment la carte d'identité électronique et le permis de conduire en vigueur en Belgique. Il emploie plus d'un millier de personnes dans seize pays. L'entreprise a aussi été retenue pour la fabrication des passeports en Côte d'Ivoire et en Gambie.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK