Les missionnaires belges de Kongolo bientôt béatifiés ?

Les missionnaires belges de Kongolo bientôt béatifiés ?
Les missionnaires belges de Kongolo bientôt béatifiés ? - © BELGAIMAGE

On les appelle "les martyrs de Kongolo". 20 missionnaires avaient été massacrés en 1962 au moment la lutte pour l’indépendance du Katanga. Une procédure va être lancée dans les prochains jours par l’évêché local pour les faire béatifier.

La décision émane d’un changement récent des critères de béatification. On y mentionne désormais les risques pris pour rester fidèle aux plus pauvres.
Une décision qui fait sens pour le mémorial Kongolo de Chastre. Le Père Joseph est responsable des archives du mémorial et ancien missionnaire et se dit très ouvert à la proposition : "Je suis tout à fait enthousiaste, j’aimerais qu’on reconnaisse ces martyrs".

Morts pour ne pas fuir

A la fin de l’année 1961, la ville de Kongolo fait partie des sécessionnistes. Elle est sur le point d’être attaquée par les troupes nationales. Ils veulent la reconquérir et la majorité de la population locale décide alors de fuir Kongolo mais certains restent dont les missionnaires. "On ne sait pas exactement pourquoi on les a tués, on parle de racisme. Ce qu’on sait c’est pourquoi ils sont morts, pourquoi ils ont choisi de rester là-bas. Ils voulaient rester avec les réfugiés. Ils avaient eu l’occasion de quitter Kongolo avant le massacre. Ils ne l’ont pas fait. On ne lâche pas les pauvres comme cela".

Bien conscients du danger mortel qui les guette. Le 31 décembre les troupes arrivent et les religieux sont emmenés dans un camp militaire puis enfermés dans des cachots où ils passent la nuit. Le lendemain après un simulacre d’interrogatoire les missionnaires sont emmenés au bord du fleuve puis exécutés à l’arme à feu.
Ils étaient 19 pères belges et un frère néerlandais.

Considérés comme des martyrs ils devraient être béatifiés prochainement. Un mémorial érigé en l’honneur des missionnaires existe en Belgique depuis 1967. Si la procédure de béatification est effectivement lancée, elle devrait prendre au moins 5 ans.

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK