Tenderie en Wallonie: le MR retire son texte

Les ministres Di Antonio et Collin rejettent tout retour de la tenderie en Wallonie
Les ministres Di Antonio et Collin rejettent tout retour de la tenderie en Wallonie - © FlickRCC/Jérémie Janisson

"Sensible aux réactions" sur sa proposition de résolution visant à réintroduire une pratique limitée de la tenderie en Wallonie pour certains oiseaux chanteurs, le chef de groupe MR au parlement de Wallonie, Pierre-Yves Jeholet, et son cosignataire Jean-Luc Crucke ont annoncé mardi en fin de journée qu'ils retiraient leur texte.

"Cette proposition ne se voulait nullement être une porte ouverte aux dérives du braconnage. Il faisait référence à des règles strictement contrôlées", se défend Pierre-Yves Jeholet.

Il rappelle que pour certains passionnés, la tenderie était une tradition familiale. "La motivation de ce texte était finalement de s'interroger sur le soutien à cette tradition réglementée et contrôlée qui réponde aux activités de certains de nos concitoyens qui n'ont aucune visée commerciale", explique le chef de file des réformateurs.

Toute forme de capture des passereaux sauvages est interdite depuis 1993 en Wallonie, après que la tenderie eut déjà fait l'objet d'une interdiction en 1973, toutefois modérée pendant 20 ans par des larges dérogations.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK