Les militaires resteront dans les prisons jusqu'au 18 mai

120 militaires en rotation répartis dans les prisons bruxelloises et wallonnes
120 militaires en rotation répartis dans les prisons bruxelloises et wallonnes - © FILIP DE SMET - BELGA

Quelque 120 militaires ont été réquisitionnés mercredi pour pallier l'absence d'agents pénitentiaires des les prisons francophones, à la suite du mouvement de grève qui sévit depuis plus de deux semaines. Lundi, une quarantaine de militaires seulement étaient réquisitionnés."Le personnel militaire n'a aucun contact avec les détenus. Les militaires sont là pour assurer la sécurité des gardiens de prison", a indiqué Gilles Van Oosthuijze, dirigeant responsable du SLFP Défense. La réquisition des militaires dans les prisons touchées par la grève des agents pénitentiaires avait été conclue dimanche par le comité ministériel restreint. Ce recours à l'armée dans les prisons devait durer 48 heures à partir de lundi.  Mais, sauf contre-ordre, la mission des militaires dans les prisons touchées par la grève est désormais planifiée jusqu'à mercredi prochain (le 18 mai).

Le 12ème de ligne remplacé par les MP

C'est ce qu'a indiqué à l'agence Belga Gilles Van Oosthuijze, dirigeant responsable du SLFP Défense. "Les militaires du 12ème de ligne de Spa seront remplacés par le détachement du groupement MP (Military police, police militaire ndlr)", a-t-il précisé. La réquisition des militaires dans les prisons avait été conclue dimanche par le comité ministériel restreint mais devait initialement durer 48 heures.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK