Les militaires en rue pour un mois de plus, jusque début août

L'Organe de coordination pour l'analyse de la menace (OCAM) a effectué une nouvelle analyse le 20 juin et décidé de maintenir le niveau 3.
L'Organe de coordination pour l'analyse de la menace (OCAM) a effectué une nouvelle analyse le 20 juin et décidé de maintenir le niveau 3. - © THIERRY ROGE - BELGA

Le gouvernement a décidé vendredi de maintenir pour un mois, jusque début août et au même niveau (1250 personnes), le nombre de militaires engagés dans l'opération "Vigilant Guardian" (OVG) en renfort de la police fédérale, alors que le niveau d'alerte terroriste est maintenu à trois sur une échelle de quatre.

Sur proposition des ministres de la Sécurité et de l'Intérieur, Jan Jambon, et de la Défense, Steven Vandeput (tous deux N-VA), le Conseil des ministres a approuvé le maintien du déploiement de militaires sur le terrain, dans le cadre du protocole d'accord relatif à l'appui de la Défense au service de police intégré en vue d'assurer des missions de surveillance, indique un communiqué gouvernemental.

L'Organe de coordination pour l'analyse de la menace (OCAM) a effectué une nouvelle analyse le 20 juin et décidé de maintenir le niveau 3.

"Après avoir recueilli l'avis du Comité stratégique du renseignement et de la sécurité, le Conseil des ministres a décidé du déploiement de maximum 1.250 militaires en rue, pour une période d'un mois, du 3 juillet au 2 août. Ce nombre tient par ailleurs compte d'une marge de sécurité de quelque 150 militaires (capacité de réserve qui est immédiatement opérationnelle)", ajoute le texte.

L'OCAM procédera à une nouvelle évaluation globale de la menace en vue de préparer les travaux du prochain Comité stratégique du renseignement et de la sécurité.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK