Les mesures prises dans l'enseignement supérieur sont largement respectées

Les mesures prises dans l'enseignement supérieur sont largement respectées
Les mesures prises dans l'enseignement supérieur sont largement respectées - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Le gouvernement de Fédération Wallonie-Bruxelles avait adopté fin avril un arrêté précisant les mesures à respecter dans l'enseignement supérieur pour l'organisation de la fin de l'année académique et, entre autres, les examens. Un certain nombre de "balises" ont été définies "pour protéger les étudiants". Celles-ci ont été "très largement respectées", se réjouit la ministre de l'Enseignement supérieur Valérie Glatigny (MR) vendredi dans un communiqué.

Selon les premières conclusions d'un rapport des commissaires et délégués du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, la grande majorité des établissements ont communiqué dans les délais les informations relatives aux examens. Toutes les universités ont communiqué les informations à la date prescrite du 27 avril.

Toutefois, dans deux universités, les informations n'étaient pas encore complètes. En ce qui concerne les hautes écoles, seuls deux établissements n'avaient pas diffusé les informations aux étudiants à la date prescrite. Pour les écoles supérieures des arts, quatre établissements n'avaient pas encore communiqué les informations aux étudiants. La situation y est depuis lors régularisée.


►►► À lire aussi : Pour affronter le stress des examens, des étudiants misent sur l'hypnose


Les étudiants qui ne seraient pas en mesure de présenter une évaluation à distance dans de bonnes conditions avaient jusqu'au 4 mai pour informer leur établissement, lequel se devait de proposer une solution adaptée. Le nombre de demandes dépasse rarement les 5% d'étudiants, relève le rapport. Les problèmes principaux touchent à la connexion internet, l'absence de matériel informatique ou un matériel inadéquat ou encore des difficultés liées à l'environnement de travail.

"Je comprends les difficultés des étudiants, mais je salue aussi l'effort important fourni par les établissements d'enseignement pour organiser au mieux cette session d'examen. Etudiants, professeurs, directions d'établissement, personnel administratif et technique: c'est toute la communauté académique qui se mobilise pour répondre à ce défi et permettre aux étudiants de continuer leur parcours de formation dans les meilleures conditions possibles malgré la situation difficile", commente Mme Glatigny, citée dans le communiqué.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK