Les médecins généralistes débordés, Maggie De Block botte en touche

Les médecins généralistes débordés, Maggie De Block botte en touche
Les médecins généralistes débordés, Maggie De Block botte en touche - © DIRK WAEM - BELGA

Les médecins généralistes tirent la sonnette d’alarme. Ils sont débordés. Au front depuis le début de la crise du Covid-19, le travail ne cesse d’augmenter avec le retour des vacances, la rentrée des classes. A côté de leurs patients, ils doivent aussi gérer les tests Covid-19, les résultats, et puis suivre ces patients positifs. Sans parler de la hausse des contaminations des dernières semaines.
Ils demandent donc à être déchargés de la prescription de tests et des attestations. Tout cela disent-ils, ne doit pas forcément passer par la case généraliste. Des médecins en première ligne donc, et dépassés.

Maggie De Block, la ministre de la santé, botte en touche

La ministre rappelle que la première ligne est une matière régionale. "Il faut les soutenir, oui", mais elle rappelle aussi le travail fournit par le gouvernement fédéral : "des centres de tri ont été implémentés, ainsi que des tests labos supplémentaires, les délais d’attente des résultats ont été raccourcis. On paye aussi les coordinateurs dans les centres de tri, et puis les représentants des médecins généralistes sont en contact avec les ministres régionaux, avec aussi le Service public fédéral de la santé publique, où ils sont présents plusieurs fois par semaine pour discuter des mesures à prendre, et l’Inami les aide financièrement".

Pour Maggie D Block c’est donc important de continuer à travailler ensemble. "Mais peut-être, glisse-t-elle, que tous les médecins n’ont pas connaissance de tout ce qui a été décidé".

Matin Première 15/09/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK