Les maisons de repos wallonnes vont pouvoir commencer à déconfiner à certaines conditions dès ce lundi

A partir de ce lundi 22 février, les 602 maisons de repos en Wallonie vont pouvoir déconfiner progressivement. Cet assouplissement des mesures est possible pour les maisons de repos dont le taux de vaccination des résidents est supérieur à 80%. 

La ministre wallonne de la Santé Christie Morreale a en effet adopté vendredi dernier une nouvelle circulaire de déconfinement pour les maisons de repos (MDR) wallonnes, qui prévoit un déconfinement progressif des mesures sanitaires à partir de ce lundi, et dix jours après la vaccination de la seconde dose pour les résidents.

Le cabinet de la ministre précise qu'une majorité des maisons de repos et MRS wallonnes sont au-delà du seuil de 80% de résidents vaccinés. "Toutes les maisons de repos ont déjà reçu les deuxièmes doses pour les résidents, et la moyenne globale de vaccination est à 89% environ", indique Stéphanie Wilmet, porte-parole de Christie Morreale. La vaccination se poursuit encore pour le personnel, mais devrait se clore dans les prochaines semaines.

Selon des chiffres de la délégation générale covid-19 auprès de la Région wallonne, les taux d'adhésion à la vaccination sont, en moyenne, de 77% pour le personnel et 85% pour les résidents.

Bulle à deux contacts proches, sorties et visites

Suivant les recommandations des experts du GEEMS, les mesures suivantes seront d'application dans les MDR dont 90% des résidents, et 70% du personnel, ont été vaccinés :

  • Deux personnes de contact (extérieures) pour chaque résident, qui peuvent changer toutes les deux semaines
  • La possibilité de quitter l'établissement par groupe de quatre, et de manger ensemble dans l'institution
  • Accès pour les aidants informels externes

Pour les maisons de repos dont le taux de vaccination des résidents est supérieure à 80%, différentes recommandations s'appliquent :

  • Un retour des activités au sein des établissements. Les activités seront organisées, soit individuellement avec les résidents qui le nécessitent ou le souhaitent, soit de manière collective, sans plus parler de bulle. Cela signifie que les contacts rapprochés sont possibles dans la maison de repos. Cela implique aussi une réouverture de la cafétéria et des restaurants des établissements pour les personnes qui ne sont pas contaminées par le covid-19.
  • Des visites et des sorties élargies dans le respect des mesures d’hygiènes (port du masque, hygiène des mains…).
    • Les visiteurs, au nombre de deux maximum en même temps et avec qui les contacts rapprochés sont autorisés, pourront changer tous les 15 jours. Ces visites seront désormais décidées librement, conformément aux plages horaires classiques fixées dans le règlement d’ordre intérieur (ROI) de l’établissement. 
    • Les sorties des résidents en famille, les promenades, les petites courses… Dans les conditions autorisées pour tout citoyen sont à nouveau de mise dans respect des gestes barrières. La quarantaine des résidents au retour de leur sortie, à l’exception des séjours de plus de 48h, n’est par contre plus demandée.
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK