Les informateurs chez le Roi: pas encore de solution mais la piste N-VA et PS ne serait pas fermée

Les informateurs chez le Roi: Pas encore de solution sur la table mais des fleurs pour l'anniversaire de la Reine
Les informateurs chez le Roi: Pas encore de solution sur la table mais des fleurs pour l'anniversaire de la Reine - © Tous droits réservés

Les informateurs royaux se sont rendus chez le Roi début d'après-midi pour un nouveau rapport intermédiaire. La rencontre avec le Souverain a duré près de deux heures. A la sortie, le MR Georges-Louis Bouchez et le CD&V Joachim Coens ont donné assez peu de détails sur l'évolution de leur mission. Si PS et N-VA se sont rencontrés hier, on ne sait pas précisément si cette rencontre a permis véritablement d'avancer. "Nous avons travaillé hier et aujourd'hui, nous avons fait part du programme au Roi pour les prochains jours. Pour avancer convenablement, nous devons le faire dans la discrétion" précise le président du MR.

A entendre les informateurs, ils auraient obtenu certaines avancées et ils devraient poursuivre dans ce sens là dans les prochains jours. Georges-Louis Bouchez ajoute qu'il a l'espoir de former un gouvernement. Alors la piste PS N-VA est-elle toujours possible?  "N-VA et PS sont importants mais ils ne peuvent pas bloquer le jeu à l'infini. Toutes les pistes ne sont plus ouvertes à l'heure actuelle mais il reste encore plusieurs pistes sur la table" déclarent les informateurs sans donner plus de précision sur les scénarios qui ont leurs faveurs.

Pour Joachim Coens si la solution n'est toujours pas trouvée, l'atmosphère des dernières réunions était bonne. "Nous avons un schéma de travail pour les jours qui viennent pour surtout voir ce qui est possible entre la famille socialiste et la N-VA".

Les déclarations des derniers jours

Depuis la réception du Nouvel An de la N-VA où Bart De Wever a parlé d’un "grand accord possible" avec le PS sur le social, voire la migration et un minimum de communautaire. Et la réponse venue jeudi des vœux du PS, avec Paul Magnette voulant de la clarté de la N-VA et des autres partis aussi.

Et si certains avaient cru pouvoir déceler des divergences entre PS et SP.a plus enclin à discuter avec les nationalistes, les socialistes semblent avoir entre-temps resserré les rangs.


►►► À lire aussi : Les socialistes flamands resserrent les rangs avec le PS et mise sur la sécurité lors de ses vœux


Ce week-end, lors d’une réception de Nouvel An N-VA à Bruges, Theo Francken a aussi ouvert la porte a un gouvernement avec N-VA et socialistes : il y a plaidé pour un gouvernement avec une politique sociale forte et une approche migratoire stricte accompagné d’une réforme de l’État.

Les informateurs ont rassemblé PS et N-VA dimanche, pour vérifier à nouveau si un axe PS-NVA ne serait finalement pas possible malgré les dénégations et échecs des derniers mois. Le président du SP.a, Corner Rousseau, se réjouit que les deux partis se soient rencontrés : "C’est bien qu’ils se soient réunis ce week-end, j’espère qu’ils ont parlé de contenu. Laissons les chercher ce qui les rassemble et non les divise."

Pour savoir si ces rapprochements apparents pourront réellement mener à une tentative de former un gouvernement entre le PS et la N-VA, il faudra attendre les conclusions du duo Coens-Bouchez, qui sont attendues "au plus tard le 28 janvier".

Journal télévisé du 20/01/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK