Revivez les funérailles de la reine Fabiola en images

Les funérailles de la reine Fabiola se déroulent ce vendredi
44 images
Les funérailles de la reine Fabiola se déroulent ce vendredi - © Tous droits réservés

Dernier hommage ce vendredi à la reine Fabiola avec des funérailles nationales en la cathédrale St Michel et Gudule, à Bruxelles. La cérémonie célébrée par le cardinal Daneels a durée environ deux heures. Elle a été suivie par une cérémonie plus sobre et plus simple à l'église Notre-Dame de Laeken où se trouve la crypte royale dans laquelle repose désormais l'ancienne reine Fabiola.

Comme l'a souhaité la reine Fabiola dans ses dernières volontés, la messe de funérailles célébrée en la cathédrale des Saints Michel et Gudule a été placée sous le signe de la "simplicité" et de la "joie". Plusieurs moments de la cérémonie ont reflété la personnalité de la Reine défunte, à l'instar des textes et des chants qui ont tous été choisis par la souveraine.

Le cortège a quitté le Palais Royal vers 9h30 pour se rendre en la cathédrale. Deux kilomètres de parcours pour le cortège encadré par l’Escorte Royale à Cheval, 130 chevaux au total.

L'arrivée du cortège à la cathédrale St Michel et Gudule avec une haie d'honneur de 30 officiers-élèves et des cadres de l’Ecole Royale Militaire disposée sur les marches de l’escalier d’honneur :

A 10h00 précises, sur un air de Bach, le cercueil blanc de la reine Fabiola est entré dans la cathédrale des Saints Michel et Gudule, précédant la famille royale, visiblement émue. Le choix du cercueil reflétait l'espérance de la reine Fabiola. Elle avait déjà opté pour cette couleur lors des funérailles de son époux, le roi Baudouin, en 1993.

Quelques 1300 assistaient à ces funérailles, dont environ 200 citoyens invités après s'être inscrits auprès du ministère de l'intérieur (il y a eu jusqu'à 5000 inscriptions).

Dans l'assemblée, la famille royale espagnole était largement représentée. On pouvait reconnaître plusieurs personnalités du gotha européen et mondial dont la famille grand-ducale, le roi Juan carlos et la reine Sophie d'Espagne, le prince Hans-Adam du Liechtenstein, la princesse Beatrix des Pays-Bas ou encore les souverains de Suède et de Norvège et la reine Margret II du Danemark. Le prince Moulay Rachid représentait pour sa part le Maroc.

On notera toutefois l'absence remarquée de la couronne britannique. Si la reine Elisabeth 2 se déplace très rarement, elle envoie habituellement un représentant. Ce qui n'a pas été le cas.

Etonnant aussi, la présence de la princesse thaïlandaise Sirindhom qui avait fait le déplacement, tout comme l'impératrice Michiko du Japon.

Le Premier ministre Charles Michel, lui aussi frappé par le deuil dans sa famille, a assisté à la cérémonie. Johan Van Overtveldt (N-VA) était le seul ministre fédéral absent. Les secrétaires d'Etat n'étaient pas présents.

Le cercueil reposait à même le sol conformément au souhait de la cinquième Reine de Belgique, un voeu d'humilité.

Albert II était vêtu de noir avec une touche de blanc, conformément à la couleur choisie par la reine Fabiola.

La messe s'est tenue en plusieurs langues: néerlandais, français, allemand, anglais et espagnol.

Le cardinal Daneels, dans son homélie, a salué l'amour porté par Fabiola à Baudouin:

Le Cardinal Danneels s'est également penché sur l'importance de la foi catholique dans la vie de la souveraine. Un rôle notamment prépondérant lors du décès du roi Baudouin en 1993. "La foi de Fabiola a mûri comme une grappe de raisin au soleil de l'automne", selon Mgr Danneels.

"Elle voulait toujours se rapprocher de Dieu", a-t-il poursuivi. "Elle vivait comme si elle avait un accès au monde de Dieu et de ses saints. La mort n'était, pour elle, pas une fin en soi, mais un passage."

Mgr Danneels a qualifié la foi de la souveraine comme "allant de soi", "naturelle".

Dans son homélie, Mgr Danneels a rendu hommage à la personnalité de la souveraine: "Notre peuple est devenu son peuple. Elle n'avait pas d'enfants, mais elle en a accueilli beaucoup en nous acceptant."

La princesse Elisabeth était la première à lire les intentions en néerlandais, suivie par le prince Gabriel, le prince Guillaume de Luxembourg en allemand, le prince Amedeo, la princesse Louise en anglais et une cousine espagnole de la reine Fabiola. Des discours rendus encore une fois en plusieurs langues, en hommage aux langues parlées par la souveraine.

Après les intentions, l'arrivée de José Van Dam pendant la communion a constitué l'un des moments forts de la cérémonie. Sur Bach et Schubert, le chanteur lyrique, également très proche de la famille royale, a capté l'assemblée.

Surprise avec cet hommage rendu à Fabiola qui aimait les castagnettes par une de ses nièces, la marquise Blanca de Ahumada, accompagnée d'une chorale originaire du pays natal de la reine Fabiola, El coro Rociero de Vilvorde :

Tout comme à son ouverture, la cérémonie funèbre s'est clôturée sur l'air de La Brabançonne.

Le cercueil blanc alors quitté la cathédrale dans le recueillement.

Le départ du cercueil pour Notre-Dame de Laeken qui abrite la crypte royale

Davantage de monde s'était rassemblé pour la sortie du cercueil de la cathédrale

Témoignage du président de la Chambre, Siegfried Bracke (N-VA) qui s'est dit touché par la cérémonie religieuse :

Dernier adieu de la Reine à Laeken, en petit comité

Après la messe de funérailles célébrée à la Cathédrale des Saints Michel et Gudule, un court office s'est tenu en petit comité en l'église Notre-Dame de Laeken vers 12h30. Les familles royales belge et grand-ducale ainsi que des proches de la défunte et des paroissiens de l'église se sont réunis autour du cercueil blanc de la reine Fabiola, posé à même le sol selon ses dernières volontés.

L'arrivée à l'église Notre-Dame de Laeken :

La célébration du dernier adieu était présidée par monseigneur Kockerols, évêque auxiliaire de Malines-Bruxelles.

A la demande expresse de la reine Fabiola, la liturgie s'est terminée par la bénédiction de Pâques, signe d'espérance et de croyance en la résurrection.

Le témoignage de deux proches qui ont servi Fabiola

Dernier adieu à la reine Fabiola de monseigneur Kockerols

Dernier voyage pour la crypte

RTBF

Si vous avez dans vos albums des photos souvenirs avec la Reine Fabiola, envoyez-les nous en message privé sur notre page Facebook ou par mail à infos@rtbf.be.

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK