Les frais d'études relatifs au parking C irritent les Verts et les FDF

Stade national; les frais d'études relatifs au parking C pris en charge par la Ville irritent les Verts et les FDF
Stade national; les frais d'études relatifs au parking C pris en charge par la Ville irritent les Verts et les FDF - © Tous droits réservés

L'opposition Ecolo-Groen et FDF de la Ville de Bruxelles a exprimé mardi son courroux face à la prise en charge par la Ville de Bruxelles de dépenses de l'ordre de 727.000 euros pour la préparation du dossier du nouveau stade national à ériger sur le site du parking C du Heysel. C'est surtout le décalage entre l'ajustement du budget 2014 dans ce sens et la promesse de la majorité de ne pas faire payer le nouveau stade par le contribuable bruxellois qui a irrité ces deux formations.

Ce montant a trait à des frais d'avocats (335.000 euros), d'étude d'implantation (200.000 euros), de pollution de sol (100.000 euro) et d'embauche d'un 'projectmanager" au sein de l'asbl Propsort que l'échevin des Sports Alain Courtois (MR) justifie par la nécessité de ne pas retarder l'avancement du projet et le fait que ces montants ne sont pas affectés à la construction du stade elle-même.

Pour Bart Dhondt, chef du groupe Ecolo/Groen,

"cela revient à ne pas prendre les Bruxellois au sérieux".

Le chef de file des Verts estime que le collège échevinal dérape en désignant au sein de l'asbl Prosport, en charge de la gestion du Stade Roi Baudouin, un projectmanager pour suivre le projet de nouveau stade.

Chez les FDF, après le chef du groupe au conseil communal, Fabian Maingain, le chef de file au parlement régional, Emmanuel De Bock a demandé, dans une interview publiée mardi par

"La Libre Belgique" sur son site web, "l'application stricte de l'accord du gouvernement bruxellois qui précise clairement que 'le gouvernement soutiendra la construction du nouveau stade national de football sur le terrain parking C totalement financé par le secteur privé ....'".

Pour l'élu FDF,

"l'échevin MR de la Ville de Bruxelles Alain Courtois fait rembourser une grande partie des factures engagées par la Ville depuis plusieurs mois par la toute récemment créée asbl EURO 2020, subsidiée par la Région et présidée par lui-même, ce qui n'est pas sans rappeler les conflits d'intérêts d'Irisport et de Beltomundial".

Selon Emmanuel De Bock, "les subsides accordés à l'asbl EURO 2020 ne sont en aucun cas prévus pour financer les études préalables du stade à Grimbergen".

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK