Les experts envoient un signal aux jeunes et préconisent la reprise du sport chez les moins de 18 ans

Ce jeudi, Alexander De Croo et les différents ministres de l’Enseignement et de la Jeunesse des entités fédérées organiseront une réunion consacrée à la jeunesse et à la scolarité dans le cadre de la crise sanitaire.

En prémisse de celle-ci, experts et politiques ont envoyé une série de recommandations au Premier ministre qui permettront la reprise du sport pour les jeunes de moins de 18 ans. C’est le fruit de plusieurs réunions où les secteurs se sont concertés. Toutes ces mesures devront toutefois être validées ce jeudi.

Dans un de ses derniers rapports, le GEMS (Groupe d’Experts de stratégie de crise pour le Covid-19, qui assiste le comité de concertation) avait de la jeunesse une priorité, tant le moral des jeunes est au plus bas.

25 par activité lors des vacances de Carnaval, 10 par la suite

Et si les jeunes n’ont pas obtenu de signal positif lors du dernier comité de concertation, les choses pourraient bien changer ce jeudi. Les experts mettent en effet sur la table un protocole de reprise des activités extrascolaires jusqu’à 18 ans. Ce véritable signal qui permettrait à la jeunesse de retrouver un semblant de vie sociale se ferait évidemment sous de nombreuses conditions.

Pour tous jusque 18 ans, il faudra se limiter à une seule activité par enfant ou adolescent, et elle se fera de préférence en extérieur. Le principe de bulle sera également d’application. 10 enfants pourront participer à l’activité. Que ce soit une activité sportive telle que le football ou le tennis, ou un mouvement de jeunesse, les groupes ne pourront donc pas dépasser ce nombre de 10 enfants. Pas question non plus d’opposer deux clubs lors d’un match. Enfin, les vestiaires resteront fermés, les jeunes devront donc se changer chez eux.

En ce qui concerne la tranche d’âge 13-18 ans, des mesures complémentaires seront en vigueur. L’activité se fera obligatoirement en extérieur et elle sera annulée si le mauvais temps impose aux jeunes de rentrer dans un bâtiment. Les repas collectifs seront également interdits, seuls les en-cas individuels seront tolérés en extérieur. Pour tous les encadrants, le port du masque sera enfin obligatoire.

Quid des vacances de Carnaval ?

à quelques semaines des vacances de Carnaval, de nombreux stages ou de camps ont d’ores et déjà été organisés. Pour éviter de perturber les organisations, les experts proposent de limiter à 25 le nombre de participants d’une activité quelle qu’elle soit.

Comme expliqué ci-dessus, ce nombre passera à 10 après les vacances.

Le mode d'emploi dans notre JT du 27/01/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK