Les entreprises veulent-elles fuir Bruxelles ?

Les entreprises veulent-elle fuir Bruxelles ?
Les entreprises veulent-elle fuir Bruxelles ? - © Tous droits réservés

Cette semaine, le groupe Delhaize a annoncé sa volonté de quitter son site historique de Molenbeek, un site de 37.000 m² que le groupe occupe depuis 1883. Plus de 1000 personnes y travaillent actuellement principalement pour des services de support. Ce site molenbeekois est aussi jusqu’à présent le siège social du groupe. Delhaize a décidé de tout déménager à 9 km de là, à Zellik en périphérie flamande.

La raison officielle invoquée par la direction est une volonté de rationalisation, les nouveaux bâtiments choisis par le groupe jouxtent un site que Delhaize occupe déjà à Asse où 2000 personnes travaillent. Toutes les activités de Delhaize seront ainsi rassemblées au même endroit. Ça c’est pour la raison officielle, mais d’autres causes à ce déménagement sont évoquées, principalement la mobilité compliquée à Bruxelles. Delhaize n’est d’ailleurs pas la seule grande entreprise à quitter la Région en ce moment. Cinoco-Palais du Vin, l’un des plus gros distributeurs de vins et spiritueux du pays quittera son site molenbeekois en janvier prochain pour s’installer à Nivelles, le groupe mettra ainsi fin à plus de 100 ans de présence à Bruxelles dont 50 à Molenbeek. De même, l’entreprise Léonidas a également exprimé sa volonté de quitter ses installations anderlechtoises. Chaque fois, les raisons sont diverses, tantôt la mobilité, tantôt la sécurité ou encore l’impossibilité d’acheter de nouveaux terrains à Bruxelles.

Pourquoi ces entreprises veulent-elles s’installer en dehors de Bruxelles quitte à perdre les bénéfices de l’image que leur offre la capitale de l’Europe ? La mobilité explique-t-elle a elle seule ces déménagements ? Quels sont les conséquences pour les finances régionales et communales ? Que faire des sites souvent gigantesques délaissés par ces entreprises ?

Ce vendredi, Débats Première 100% Bruxelles organise un débat autour de ces questions avec Jan De Brabanter, Secrétaire Général de BECI, Didier Gosuin, Ministre bruxellois DéFI de l’emploi et de l’économie et Catherine Moureaux, bourgmestre PS de Molenbeek.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK