Les enseignants veulent être prioritaires pour la vaccination

Les enseignants feront-ils partie des professions essentielles qui devraient bénéficier d’un accès prioritaire à la vaccination contre le covid-19 ?

C’est le vœu exprimé dès hier par le ministre flamand de l’Enseignement, Ben Weyts, dans la foulée de la conférence interministérielle (CIM) Santé publique qui a défini, les groupes prioritaires. Cette demande avait d’ailleurs été relayée par la ministre flamande de la santé. Mais rien n’est tranché.

On sait que les premiers qui bénéficieront de la vaccination qui doit débuter en janvier prochain, avec l’arrivée en Belgique de quelque 600.000 doses du vaccin de Pfizer, sont le personnel et les résidents des maisons de repos. Suivront les professionnels de la santé (dans les hôpitaux et en première ligne) ; les autres travailleurs des hôpitaux ; les plus de 65 ans ; la tranche 45-65 ans avec comorbidités et des fonctions sociales ou économiques essentielles. Mais cette liste des fonctions essentielles doit encore être finalisée. C’est ici que les enseignants devraient se retrouver, si un accord se dessine.


►►► Lire aussi : Comment va se passer concrètement la distribution des vaccins Covid-19 en Belgique ?


Pour Ben Weyts, les enseignants et le personnel des écoles, qui sont en contact chaque jour avec des dizaines de jeunes, devraient faire partie de cette catégorie. D’autant plus, dit-il que garder les écoles ouvertes est de la plus grande importance.

Côté francophone, les syndicats d’enseignants, plaident dans le même sens. On ne parle pas de bénéficier des premiers vaccins, mais pas question non plus "d’attendre l’année scolaire prochaine, explique Joseph Thonon, pour la CGSP. "Les enseignants eux aussi prennent des risques, surtout avec les enfants plus âgés, même s’ils portent le masque, ils sont dans des locaux fermés".

L’enseignement une priorité

Roland Lahaye, pour la CSC, réclame de la cohérence. "Depuis septembre, le gouvernement a fait de l’enseignement une priorité, si l’on veut rester logique, les enseignants doivent eux aussi être prioritaires pour la vaccination. Plus vite les enseignants seront vaccinés, plus vite l’école retrouvera son organisation habituelle, c’est-à-dire avec les élèves présents à 100%, de manière à vivre la fin de l’année scolaire plus sereine, de manière aussi à aplanir les décrochages scolaires et les difficultés techniques".

Les enseignants considérés comme prioritaires ? JT du 04/12/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK